Joseph AMENC

(1873-1955)
photographe d'atelier
1 photographie

Marseille Bouches-du-Rhône Paris Seine Rouen Seine-Maritime

 Fils d’un jardinier, Bertin Joseph Florimond Amenc est né le 5 septembre 1873 à Malijai (Alpes-de-Haute-Provence). Il est étudiant à Paris quand il passe devant le conseil de révision. En novembre 1894, il rejoint le 55e régiment d’infanterie avant d’être affecté à une section d’infirmiers militaires en garnison à Marseille (Bouches-du-Rhône). Il la quitte en septembre 1897 avec le grade de caporal.

MARSEILLE : En avril 1898, Joseph Amenc ouvre un atelier de photographie 38, allées de Meilhan. (1) Il est alors associé à J. Maturo, un professionnel italien plus âgé que lui qui opérait à Marseille depuis 1892. (2) Les deux hommes ne travailleront pas longtemps ensemble. Dans les "Archives commerciales de la France" du 15 septembre 1900, on apprend que "M. Amenc, négociant 38, allées Meillan a fait faillite quelques jours plus tôt. (3) Cependant Amenc est toujours photographe à cette adresse quand il épouse le 30 mai 1901 Jeanne Rosalie Feautrier qui acccouche de leur fille Gilberte une semaine après le mariage. Joseph Amenc aurait travaillé à Marseille jusqu’en 1903. Après un passage à Béziers (Hérault), il s’installe à Rouen (Seine-Maritime).

ROUEN : En 1906, il est recensé 22, rue des Charrettes. Pour se démarquer de la concurrence, Amenc se spécialise dans le portrait de petit format dit "Mignonnette" que peu de professionnels proposaient à leurs clients. Malgré cela Amenc ne fera pas une longue carrière à Rouen. Il n’y est plus recensé en 1911.

PARIS : Un portrait "Mignonnette" signé Amenc a été fait 8, boulevard des Italiens à Paris. C’est la seule trace que nous ayons conservée de son travail dans la capitale. La suite de sa carrière de photographe n’est pas documentée.

Sources :

(1) Gallica - "Archives commerciales de la France" du 9 avril 1898.

(2) Giselle et André Ravix "Le Marseille des Photographes - Dictionnaire des Photographes installés à Marseille de 1848 à 1914" (2014).

(3) Gallica - "Archives commerciales de la France" du 15 septembre 1900.