Pierre BOHARD

(1799-1864)
Horloger et daguerréotypiste.

Lorient Morbihan

Pierre Bohard est né le 22 septembre 1799 à  Athis-de-l'Orne (Orne). Il est horloger quand il se marie à  Lorient (Morbihan) le 20 décembre 1826. Seize ans plus tard, le 20 mars 1842, "L'Abeille de Lorient" annonce que "M. Bohard, horloger, a eu l'heureuse idée de faire venir un daguerréotype. Nous avons nous-mêmes vu des épreuves qui ne laissent rien à  désirer tant pour le dessin que pour la ressemblance. M. Bohard prie les personnes qui veulent avoir leurs portraits garantis de vouloir bien s'adresser chez lui, rue du Port, 91." C'est la seule information que nous ayons sur la pratique du daguerréotype par Pierre Bohard. Plus tard, il abandonnera son atelier de d'horlogerie lorientais pour devenir préparateur de physique et de chimie au prytanée militaire de La Flèche (Sarthe). Sa présence y est attestée en 1858. Au prytanée, il a nécessairement travaillé avec Jean-Marie Taupenot (1822-1856) qui y enseignait les sciences physiques. Taupenot qu s'intéresse à  la photographie dès 1848 est l'inventeur de la technique au collodion albuminé sec.

Retraité du prytanée, Pierre Bohard est décédé à  Lorient le 29 octobre 1864.

Dans son "Répertoire des photographes de France au XIXe siècle", Jean-Marie Voignier recense un Bohard, élève de Brébisson à  Vire (Calvados). Un parent de l'horloger ?