René BOIVIN

(1869-1940)
Photographe d'atelier
1 photographie

Paris

Maurice René Boivin est né le 22 février 1869 à Tours (Indre-et-Loire). Son père Ernest Boivin (1833-1906) avait été photographe au Mans (Sarthe) pendant plusieurs années avant de débuter à Tours une carrière dans l’administration des postes et télégraphes qu’il poursuivra au Mans et à Paris. En 1889, quand il passe devant le conseil de révision de la Seine, René Boivin est comptable. Après son service militaire, comme son frère Robert (1867-1915), il est employé photographe à Paris. Ils partagent le même logement 14, rue Constance (18e) jusqu’à leurs mariages. Le 20 juillet 1897, quelques mois après son aîné, René Boivin épouse Marie Rose Schneider, une photographe d’origine allemande. Il sera encore employé photographe pendant un an et demie avant de travailler à son compte.

En mars 1899, René Boivin succède à G. Pringuet au 5, rue Brézin dans le 14e arrondissement. (1) Cette rue est perpendiculaire à l’avenue d’Orléans. Boivin travaillera une dizaine d’années rue Brézin puis s’installera juste à côté au 31 avenue d’Orléans. En avril 1909, il est fait officier d’académie, décoration qui figure discrètement sur ses portraits. Pendant l’entre-deux-guerres, René Boivin prend du recul et confie les rênes de l’atelier de l’avenue d’Orléans à son neveu Roger Boivin (1897-1988).

Maurice René Boivin, domicilié 110 rue Denfert-Rochereau, est décédé le 13 décembre 1940 à Paris (14e)

Source : (1) Gallica - "Archives commerciales de la France" du 22 mars 1899.