Désiré BRETILLOT

(1836-1895)
Photographe d'atelier.

Dôle Jura Tours Indre-et-Loire

Fils d'un médecin, Désiré Marie Brétillot est né le 24 avril 1836  à Dole (Jura). Dans son "Répertoire des photographes de France au XIXe siècle", Jean-Marie Voignier recense un Brétillot photographe à Dole dans les années 1860. Le 21 décembre 1872, Désiré Marie Brétillot, artiste peintre, âgé de 36 ans,  épouse à Paris Jeanne Caille, peintre en porcelaine. Quinze ans plus tard,  il s'inscrit sur les listes électorales de Tours (Indre-et-Loire) en tant que peintre-photographe. Il est domicilié 2, rue James-Cane. C'est à cette adresse qu'il figure dans la liste des photographes de Tours insérée dans  l'annuaire départemental, éditions de 1888 et 1889. Il est radié des listes électorales en 1892 avec la mention « Parti à  Loudun (Vienne) depuis quatre ans ». Il est également mentionné dans l'annuaire général de la photographie, éditions de 1892 et 1893 avec une erreur de patronyme : Bretilleau. Brétillot n'a, semble-t-il, fait qu'un passage à Loudun. Il reviendra à Paris. Il y décède le 28 octobre 1895.  Domicilié 42, rue de la Goutte d'or, il y  était peintre.

Voignier signale qu'un Maurice Brétillot,  a été photographe à  Besançon et admis à  l'exposition universelle de 1867. Un lien de parenté avec Désiré Marie n'est pas attesté.