Martyros CONTADZIAN

(1850-1900)
Photographe d'atelier
4 photographies

Dieppe Seine-Maritime Paris Seine

Martyros Contadzian (ou Condadzian) est né le 27 janvier 1850 à Machgerd en Arménie occidentale. Il a été photographe à Dieppe (Seine-Maritime) puis à Paris.

DIEPPE : Le 31 août 1880, "La Vigie de Dieppe" publie une annonce pour la "Nouvelle photographie artistique" "installée depuis le 15 août dans la rue Bouzard, près la plage, à Dieppe... C’est aussi vraiment sans exemple d’avoir une douzaine de très jolies photographies pour 10 fr seulement dont la valeur est de 30 fr à Paris. Par le soin du travail et le fini de l’exécution la Photographie artistique se distingue incomparablement et attire l’attention du public qui voudra profiter de cette occasion sans précédent de la saison". (1) Dans cette annonce, pas de mention du nom du photographe qui opére rue Bouzard. En fait, ils sont deux. Les portraits sont signés Contadzian & Papazyan. Les deux hommes travaillent ensemble le temps de la saison des bains de mer puis se séparent. Contadzian reste à Dieppe où il a trouvé l’âme soeur. Le 22 septembre 1881, il épouse Anna Lemaitre, fille d’un géomètre-expert. Tout en restant "près de la plage", le photographe transfère son atelier de la rue Bouzard à la rue Cousin-Despréaux où sa présence est attestée au moins jusqu’en décembre 1886. Cette année-là, il dépose un brevet pour un obturateur pour épreuves instantanées. (2) En juillet 1888, on le trouve 18, quai du Hâble. A l’automne 1890, il met en vente son mobilier (3) et part à Paris.

PARIS : Valentine Contadzian est née le 11 mai 1891 au 75, rue Nallet à Paris (17e) où son père était peintre-photographe. Vers 1894, il a travaillé à son compte au 15, rue Grange-Batelière (9e). Peu de temps. Son plus jeune fils est né le 27 février 1896 à Constantinople en Turquie. (4)

MARSEILLE : Agé de 50 ans, Martyros Contadzian est décédé à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 7 février 1900 où il était photographe, domicilié 108, quai du Port. Mais Giselle et André Ravix ne le recensent pas dans leur livre "Le Marseille des Photographes - Dictionnaire des Photographes installés à Marseille de 1848 à 1914".

Sources :

(1) "La Vigie de Dieppe" des 31 août et 10 septembre 1880. Consultable en ligne sur le site de la bibliothèque municipale de Dieppe. C’est Pascal Cordonnier qui a découvert cette annonce et me l’a transmise.

(2) Jean-Jacques Henry "Photographie, les débuts en Normandie" (1989)

(3) La Vigie de Dieppe" du 14 octobre 1890. Voir supra.

(4) Geneanet - Arbre généalogique de Danièle Condadzian Peries.