Jean-Claude DAILLON

(xxxx-1890)
Photographe d'atelier
2 photographies

Paris

Jean-Claude Daillon dit Trépanet est né vers 1824 à Chambéry (Savoie). Le 17 juin 1856, à Paris, il épouse Anne Louise Vidal. Quand son fils Ludovic naît en octobre 1858 Jean-Claude Daillon est photographe domicilié 125, Faubourg Saint-Martin. Au tout début des années 1860, il s’installe dans un atelier sis 59, rue Montmartre ( 2e arrondissement) placé à l’enseigne "Photographie du Saumon". Tous les portraits qui sortent de cet atelier sont signés L. Daillon. L’épouse du photographe, Louise Daillon, travaille avec lui jusqu’à ce qu’elle décède le 27 janvier 1876 à l’âge de 37 ans.(1) En mai 1882, Jean-Claude Daillon vend son fonds de commerce à Octave Talons qui sera photographe sous le nom d’Octave. (2) Celui-ci fait faillite en 1883. La "Photographie du Saumon" est alors reprise par Delavière et Agliani. Jean-Claude Daillon, photographe, domicilié rue Monsieur-le-Prince, est décédé le 29 mars 1890 dans le 20e arrondissement. Il s’était remarié à Juliette Daillon (une cousine ?) dont il était veuf.

Sources :

(1) Dans son "Répertoire des photographes parisiens du XIXe siècle", François Boisjoly mentionne un Louis Daillon, frère de Jean-Claude, qui aurait été son associé. Nous n’avons pas trouvé trace de ce Louis Daillon dans l’état civil parisien.

(2) Durand Marc "De l’image fixe à l’image animée 1820-1910" Archives nationales (2015)