Louis DEMAY

(1851-?)
Photographe d'atelier
1 photographie

Aix-les-Bains Savoie Belley - Bourg-en-Bresse Ain Lons-le-Saunier Jura

Né le 16 mai 1851 à Paris, Louis Honoré Emile Demay est le fils aîné d’Emile Aurore Demay (1828-1883) Celui-ci débutera dans la capitale une carrière de photographe  qui prendra son essor en province.  A partir de 1861 et pendant une quinzaine d’années, il se partagera entre son atelier d’Aix-les-Bains (Savoie) et celui d’Hyères (Var) où il opérait pendant la saison hivernale.   Au printemps 1876, il achètera  une maison à Hyères où il prendra sa retraite.

C’est aussi en 1876 que Louis Demay se marie à l’âge de 25 ans. Le 4 novembre 1876, il épouse à Hesdin (Pas-de-Calais) Joanna Petit, modiste. A l’époque, Louis ne travaille pas dans l’atelier paternel puisqu’il est employé photographe à Abbeville (Somme).

AIX-LES-BAINS : Il ne semble pas que Louis ait succédé à son père à Aix-les-Bains juste après son mariage. En 1877,  Marie-Louise, sa fille aînée,  n’a vu le jour ni à Abbeville, ni à Aix, ni à Hyères. En revanche, quand le châlet-hôtel du Semnoz ouvre ses portes en juillet 1878,  les estivants qui veulent s’y rendre sont invités à se renseigner au bureau de M. Demay, rue du Casino. (1)

BELLEY : En 1881, Louis Demay est recensé à Belley (Ain). Cependant il a continué à travailler quelque temps en Savoie. Certains portraits mentionnent les deux adresses.

BOURG-EN-BRESSE : En septembre 1885, le photographe annonce  dans « Le Journal de l’Ain » qu’il va ouvrir à Bourg-en-Bresse, chef-lieu de département, un établissement qui deviendra sa  maison principale ; son atelier de Belley n’étant plus qu’une succursale. (2) C’est chose faite en mai 1886. (3) A Bourg, Demay opère place du Quinconce  mais se rend  aussi à Belley (4) et à Nantua. Ces deux succursales n’étaient sans doute pas d’un grand rapport, le photographe en ouvre une autre à Lons-le-Saunier, préfecture du Jura.

LONS-LE-SAUNIER : Pendant plus d’un quart de siècle, Augustin Cloz avait été un portraitiste réputé à Lons-le-Saunier. En 1888, il cède son atelier de la rue Rouget-de-l’Isle à Louis Demay. Celui-ci fait faire des travaux et c’est dans un atelier « complètement transformé » qu’il accueille ses premiers clients en janvier 1889. Dans la publicité qu’il fait paraître dans la presse locale (5) Demay précise qu’il opère lui-même  et qu’il a racheté tous les clichés de Cloz dont il pourra faire des retirages. Deux ans plus tard, en avril 1891, le photographe se fixe entièrement à Lons-le-Saunier. (6)   En 1896, il est recensé 20, rue Rouget-de-l’Isle.. Il ne quittera plus cette ville où, septuagénaire, il était toujours photographe en 1921. A la fin de sa carrière, il signait ses portraits L. Demay du Coudray.

Louis Demay a eu trois fils  photographes, à savoir :

- Gabriel (1879-1950)

- Henri (1883--1957)

- André (1885-1969)

mais aucun ne lui a succédé à Lons-le-Saunier.

 Sources :

(1)    « Le Courrier des Alpes «  du 2 juillet 1878. 

(2)    « Le Journal de l’Ain » du 7 septembre 1885.

(3)    « Le Journal de l’Ain » du 21 mai 1886

Ces journaux sont  en  ligne sur Lectura Plus - Le portail du patrimoine écrit et graphique en Auvergne-Rhône-Alpes.

(4)    La succursale de Belley sera reprise par Francis Delfino.

(5)  Première annonce dans « Le Courrier du Jura » le 16 janvier 1889. 

(6) Première annonce dans « Le Courrier du Jura » du 7 avril 1891. Ce journal est en ligne sur le site des Archives départementales du Jura.