Jules DUMAINE

(1872-?)
Photographe d'atelier
1 photographie

Paris

Jules Chaix est né le 6 août 1872 à Lyon (Rhône), fils de Sophie Chaix, domestique et d’un père non dénommé. Ce père était Jean Albert Dumaine (1846- ?), qui avait débuté une carrière de photographe sous le nom de Méphisto. Lui aussi était né d’un père inconnu qui n’avait jamais reconnu son fils. Jules aura plus de chance, il accompagnera  son père dans ses déplacements professionnels et sera reconnu et légitimé par ses parents lors de leur mariage à Paris en 1893.

 Albert Dumaine est photographe à Arles (Bouches-du-Rhône) depuis plusieurs années quand il fait faillite en août 1887. Commerçant failli, il préfère quitter la Provence pour  se fondre dans l’anonymat de la capitale.  Avant 1893, il s’installe  10, rue  Cadet dans un atelier situé à l’entresol.. Pompeusement, il place son commerce à l’enseigne « Académie artistique de photographie ». Jules, qui avait été exempté de service militaire en raison d’une cicatrice étendue à la main droite, travaille avec son père. Désormais leurs portraits sont signés Dumaine & Fils et ils se présentent comme les « Photographes du Ministère & de l’Exposition permanente des Colonies ». Ce privilège n’exemptera pas Dumaine père d’une seconde faillite le 22 avril 1895

Cette même année 1895, Jules Dumaine commence à opérer (avec ou sans son père ?) dans un atelier situé 51, rue Vivienne. Selon son livret militaire, il est domicilié à cette adresse jusqu’en février 1899. Après, il déménage 62, rue Richelieu mais semble-t-il ne travaille plus à son compte. On ne sait rien sur les quinze années qui suivent : Jules Dumaine a-t-il été employé photographe dans un atelier de la capitale ?

En septembre 1914, il quitte Paris et part vivre à Saint-Lattier (Isère).  Le 25 février 1939, « M. et Me Jules Dumaine de Saint-Lattier » achètent un fonds de commerce de café à Bourg-de-Péage (Drôme). Ils le revendront en avril 1943. (1)

Sources :

(1)  « Le Journal de la Drôme » des 16 mars 1939 et 15 avril 1943. Consultables en ligne sur Lectura Plus -Le portail du patrimoine écrit et graphique en Auvergne-Rhône-Alpes.