Henri GAUDICHON

(1848-?)
Photographe d'atelier
3 photographies

Bourg-en-Bresse Ain Cannes Alpes-Maritimes Saulieu Côte d'Or

Fils d'un couple de cultivateurs, Henri Gaudichon est né le 13 octobre 1848 à  Saint-Firmin-sur-Loire (Loiret). A l'âge de 20 ans, quand il passe devant le conseil de révision, il est domestique. On ne sait comment, après avoir servi deux ans dans le 20e bataillon de chasseurs à  pied, il est devenu photographe. C'est pourtant le métier qu'il exerce quand il se marie le 6 juillet 1877. Il est domicilié à  Poligny, petite ville du Jura qui comptait 5 000 habitants. Sans doute était-il itinérant, arpentant avec son matériel les communes de Bourgogne et de Franche-Comté. Des portraits portent au dos les mentions "Photographie artistique H. Gaudichon", sans indication de lieu. Il se sédentarise à  Saulieu (Côte d'Or) où sa présence est attestée en 1881 et 1885. En mars 1887, il est domicilié à  Bourg-en-Bresse (Ain). Son atelier est situé 1, place Joubert et il va y exercer jusqu'aux dernières années du XIXe siècle. En 1901 et 1906, il est photographe, route de Grasse à  Cannes (Alpes-Maritimes). Le 1er octobre 1907, quand sa fille Alice épouse le photographe Victor Mildner, Henri Gaudichon est domicilié villa Numa-Blanc,sur la Croisette. Une villa qu'avait fait édifier en 1895 le photographe André François Blanc de Labarthe, dit Numa Blanc. Ensuite, Henri Gaudichon vivra de ses rentes à  Cannes. Son décès est postérieur à  juillet 1924. Cet homme d'origine modeste, dont les deux fils seront médecins, avait le sens de la famille. Il formera au métier de photographe deux de ses neveux : Désiré Pierre Duval (1865-?) qui lui succédera à  Bourg, place Joubert ; Victor François Gaudichon ((1871-?) qui reprendra l'atelier de la route de Grasse à  Cannes. Enfin, dans la villa Numa-Blanc,à  la fin de sa carrière, il était associé à  son gendre, Victor Mildner.