Eugène GAUTIER

(1861-?)
Photographe d'atelier

Caen Calvados Nanterre Paris Seine Rueil-Malmaison Hauts-de-Seine

Fils d’un tailleur d’habits, Eugène Honoré Gautier est né le 10 novembre 1861 à Cherbourg (Manche). Il est mécanicien quand il passe devant le conseil de révision. Après son service militaire au 7e régiment d’artillerie, il revient à Cherbourg en avril 1883. C’est probablement dans sa ville natale qu’il s’est formé au métier de photographe qu’il a d’abord exercé à Caen (Calvados).

CAEN : En février 1885, selon son registre matricule, Eugène Gautier est domicilié 7, rue Hamon à Caen. C’est à cette adresse qu’Ambroise Duval avait ouvert son atelier de photographie en 1862. Eugène Gautier, photographe, et toute sa famille, y sont recensés en 1886. Jean-Marie Voignier précise qu’Eugène Gautier a été actif au 27, boulevard Bertrand à la fin des 1880.

PARIS : Eugène Gautier va poursuivre sa carrière à Paris dans un atelier situé 36, rue Vivienne où Alexandre Crillon avait opéré quelques années avant de le céder au photographe belge Auguste Abs. En mai 1888, Abs avait épousé Victoire Anais Javon, ouvrière couturière. La carrière parisienne du photographe belge sera brève. Il décède le 1er janvier 1891 à l’âge de 34 ans. Veuve avec deux jeunes enfants à sa charge, Victoire Javon ne tardera pas à se remarier. Le 10 septembre 1892, elle épouse Eugène Gautier, photographe. Deux mois après le mariage de ses parents, Pierre Gautier voit le jour au 36, rue Vivienne. Eugène Gautier (secondé par son épouse ?) va travailler trois ans dns l’atelier de la rue Vivienne qu’il a placé à l’enseigne "Photographie de la Bourse". Le 1er juillet 1895, Victoire Gautier cède le fonds de commerce à Léon Platon. (1) Mais, avant cette cession, Eugène Gautier avait ouvert une succursale à Nanterre ((Hauts-de-Seine) qui devient son établissement principal.

NANTERRE : Des portraits datés de 1895 sont signés Gautier-Crillon 36, rue Vivienne - succursale 2, rue Thomas-Lemaïtre à Nanterre. En 1896, le photographe et son épouse sont recensés à cette adresse ainsi que les quatre enfants issus des deux unions de Victoire Javon et leur nourrice. Eugène Gautier Va opérer plus d’un quart de siècle au 2, rue Thomas-Lemaître même si, en 1911, c’est son employé, Gaston Carte, qui est recensé à cette adresse. Sur l’acte de décès de so épouse, le 22 décembre 1920,il est qualifié de photographe mais en 1921 il est mécanicien patron 12, rue Thomas-Lemaitre. En février 1931, quand son fils Henri se marie, Eugène Gautier est domicilié à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne).

RUEIL-MALMAISON : En plus de son atelier nanterrois, Eugène Gautier opérait dans une succursale qu’il avait ouverte 17, boulevard des Tilleuls à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Les deux villes étaient desservies par la ligne de tramway Paris-Saint-Germain.

On ignore la date et le lieu du décès d’Eugène Gautier. Son frère cadet, René Joseph Gautier (1872-1907) a été photographe à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et Compiègne (Oise).

Source : (1) RetroNews - "Archives commerciales de la France" du 3 juillet 1895.