Louis Vincent LEBAS

(1839-1917)
Photographe d'atelier
1 photographie

Dieppe Seine-Mariitme

Louis Vincent Lebas est né le 26 mars 1839 à Dieppe (Seine-Maritime) en l’absence de son père, Louis Adrien, marin, qui se trouvait en mer. (1)  Fils et petit-fils de marin, Louis Vincent était destiné à naviguer. Pourtant, c’est un tout autre métier qu’il exercera Dieppe ; il sera photographe.

Jeune homme, Louis Vincent part à Paris et se forme auprès de Désiré François Millet, l’un des bons photographes de la capitale. En juillet 1864, de retour à Dieppe, il fait ses premiers portraits dans le modeste atelier qu’il a fait bâtir "sur la plage, près des chantiers de construction". Le 28 juillet 1864, "Le Journal des Baigneurs" décrit ainsi l’installation du jeune photographe : "Ici, point de salons richement décorés, point de vains ornements qui ne parlent qu’aux yeux vulgaires. Une entrée modeste où vous trouverez quelques spécimens de photographie qui vous suffiront à juger le talent de photographe de l’artiste, puis l’atelier, vaste et magnifique pièce, où la lumière est ménagée avec un soin qui dénote chez l’artiste, une entente parfaite des opérations délicates qui s’y pratiquent ; voilà tout." "Le Journal des Baigneurs ne voit qu’un seul reproche à faire à l’enfant du pays : "Peut-être l’endroit qu’a choisi M. Lebas est-il un peu éloigné de notre établissement de Bains" (2) lequel est fréquenté par "le monde élégant" qui passe la saison à Dieppe. (3) Dans le même numéro du bihebdomadaire dieppois, Lebas fils, photographe, prévient le public "que son atelier est ouvert de 8 heures du matin à 7 heures du soir, sur la Plage, chantier de M. Bonte". (2) Par la suite, le photographe ouvrira un autre atelier à son domicile quai Henri-IV où il est domicilié quand il se marie le 18 juin 1866. Il est toujours photographe quai Henri-IV lors du recensement de 1881. Cependant, il ne semble pas qu’il ait prolongé sa carrière très au-delà. En juillet 1894,  Louis Vincent Lebas est employé de commerce à Rouen. Par la suite, il vivra de ses rentes à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime) où il décèdera le 22 avril 1917.

Cette notice doit beaucoup aux recherches effectuées par Pascal Cordonnier.

Sources :

(1)  Louis Adrien Lebas (1803-1867), était maître de port à Dieppe en 1864. A sa mort, en 1867, il était lieutenant de port à Dunkerque (Nord). Il avait été fait  chevalier de la Légion d’honneur le 22 mai 1850. (Base Léonore – dossier LH/1511/42).

(2)   Gallica - « Le Journal des Baigneurs » du 28 juillet 1864.

(3)  Dans ce « monde élégant », se trouvait le comte de Benedetti, diplomate, dont Lebas fera un portrait pas très conventionnel conservé au musée Carnavalet à Paris.