Auguste SOUILLARD

(1890-1976)
Photographe d'atelier
1 photographie

Dieppe - Rouen Seine-Maritime Paris

Auguste Joseph Robert Souillard est né le 20 décembre 1890 à Dieppe (Seine-Maritime) où son père Edouard Marin Souillard (1851- ?) était sculpteur sur ivoire. Par la suite, il sera photographe 187, rue de Belleville à Paris (19e). C’est là, que son fils Auguste, photographe, est domicilié quand il passe devant le conseil de révision en 1910. Son service militaire au 153e régiment d’infanterie ne dura que deux mois. Il est réformé en décembre 1911 pour hypertrophie cardiaque. Sa participation à la Grande Guerre sera tout aussi brève : mobilisé le 2 août 1914, il est réformé le 22 septembre suivant pour bronchite chronique. On suppose qu’Auguste Souillard a travaillé avec son père dans l’atelier de Belleville jusqu’à son mariage à Eaubonne (Val d’Oise) le 15 décembre 1921.

DIEPPE : Ensuite, il revient dans sa ville natale où il reprend l’atelier du 5 rue du Faubourg-de-la-Barre, vacant depuis le décès de Charles Monsen le 12 juillet 1922. Auguste Souillard y est recensé avec son épouse en 1926 mais le couple va bientôt quitter Dieppe. En décembre 1926, pour raison de santé, Auguste Souillard cède son fonds de commerce à un certain Beaufume.

ROUEN : Le photographe s’installe à Rouen (Seine-Maritime). Là, il opère dans un atelier sis 45, rue Saint-Julien placé à l’enseigne « Grande Photographie Saint-Julien ». Dans « L’Almanach de Rouen et des départements de la Seine-Inférieure et de l’Eure », Souillard n’est mentionné que dans les éditions de 1928 et 1929. (2)

PARIS : Auguste Souillard revient travailler dans la capitale. Après avoir débuté sa carrière dans le 19e arrondissement, il la poursuit rue d’Avron dans le 20e.

Sources

(1) « La Vigie de Dieppe » du 17 décembre 1926. Consultable en ligne https://patrimoine.dieppe.fr/presse-locale

(2) Arnaud Serander Les photographes de Rouen. htttp://arnaud.serander.free.fr/Photo/