Jeanne SOYER (Veuve)

(1830-?)
Photographe d'atelier
1 photographie

Lyon Rhône

Fille de marchands de nouveautés, Jeanne Clément est née le 8 avril 1830 à La Guillotière (Rhône). (1) Elle n’a pas fêté ses 18 ans quand elle épouse le 15 mars 1848 Pierre Louis Soyer qui a quinze ans de plus qu’elle. Son mari sera successivement inspecteur divisionnaire de la Caisse des écoles et teneur de livres à La Guillotière puis commis voyageur à Paris où leur troisième fils, prénommé Louis Marie, voit le jour le 30 octobre 1856. Quelques années plus tard, vers 1864, Pierre Louis Soyer revient à Lyon où il sera photographe au 154, rue de Vendôme. Il n’aura pas le temps d’y faire carrière. Il y décède le 30 mai 1865. Veuve à l’âge de 35 ans avec un fils à nourrir, (2) Jeanne Clément devient photographe. Pendant plus de trente ans, elle fera des portraits 154, rue de Vendôme à l’angle du cours Lafayette. Elle signe ses portrait Veuve Louis Soyer puis Maison veuve Soyer à l’enseigne "Photographie populaire lyonnaise". Son fils Louis Marie travaille avec elle jusqu’à son mariage. En 1881, c’est lui qui est photographe ; sa mère étant couturière. Mais un an plus tard, Louis Marie Soyer se suicide en se jetant par la fenêtre du 4e étage. (3) Sa mère redevient photographe en titre. En 1896, âgée de 66 ans, elle est toujours photographe 154, rue de Vendôme. Elle n’y était plus domiciliée en 1901. La date et le lieu de son décès ne sont connus.

Notes et source :

(1) Le quartier de La Guillotière a été rattaché à Lyon le 24 mars 1852

. (2) Il semble que ses deux fils aînés Jean-Marie et Jean Joseph Constant soient morts en bas âge. Peut-être à Paris.

(3) RetroNews - "Le Courrier de Saône-et-Loire" du 10 juin 1882.