Félix VIALATTE

(1869-1921)
Photographe d'atelier
1 photographie

Grenoble Isère Oyonnax Ain

Fils de cultivateurs, Joseph Félix Vialatte est né le 7 février 1869 à Saint-Jean-Roure (Ardèche). A l’âge de 19 ans, orphelin de père et de mère, le jeune homme s’engage pour cinq ans. Souffrant d’un problème cardiaque il n’en fera que trois. En mars 1891, il quitte l’armée avec le grade de maréchal des logis au 6e régiment d’artillerie.

GRENOBLE : Après son service militaire, il s’installe à Grenoble (Isère). En juillet 1891, représentant de commerce,  il est témoin au mariage de Paul Pineau, blanchisseur ; l’autre témoin du marié est son frère Emile Pineau, photographe.(1) C’est peut-être celui-ci qui a aiguillé Vialatte vers le métier de photographe. A la toute fin du XIXe siècle, Vialatte commence à faire des portraits 10, rue Nicolas-Chorier à l’enseigne "Photographie des Alpes". Mais sa carrière ne prendra vraiment son envol qu’à Oyonnax (Ain).

OYONNAX : En 1901, le photographe est recensé avenue de la Gare à Oyonnax. Dans cette ville industrielle en plein essor, il sera, pendant une quinzaine d’années, portraitiste mais aussi éditeur de cartes postales d’Oyonnax et de sa région. Deux métiers que Vialatte, célibataire, ne pouvait exercer seul. En 1901, il était secondé par Jean Badol puis par Edouard Corréard en 1906. Avant avril 1915, Félix Vialatte cède son fonds de commerce à Alphonse Gauthier. (2) Il décède à Oyonnax le 3 juillet 1921.

Sources :

(1) Cette information m’a été communiquée par Jean-Luc Tissot, président du club Niépce-Lumière, qui fait des recherches sur les photographes grenoblois.

(2) Dans "L’Eclaireur de l’Ain" du 25 avril 1915, Gauthier se présente comme successeur de Vialatte. Ce périodique est consultable en ligne sur Retronews.