Alcide Louis ALLEVY

(1824-1891)
Daguerréotypiste puis photographe

Paris

Alcide Louis Henri Allévy est né le 4 mai 1824 à Paris. Dès 1844, il pratique le daguerréotype avec son frère Achille puis seul. Il ferme son atelier en 1856 et se consacre à l’enseignement. Sa carrière de photographe à Paris débute avant 1870. Après lui, ses sept fils exerceront ce métier dans la capitale.

LE DAGUERREOTYPISTE : Quand leur père  Pierre Louis Allevy (1784-1842), médecin, inventeur et pédagogue décède, Achille et Alcide n’ont pas atteint la majorité. Jeunes, ils vont poursuivre son oeuvre et développer sa méthode mnémotechnique. Dignes fils d’un père inventeur, ils vont s’intéresser au daguerréotype. A l’Exposition des produits de l’industrie française de 1844, MM Allevy frères, domiciliés 12, rue Croix-des-Petits-Champs exposent "un cadran à quantième perpétuel, une table pour la conjugaison des verbes, un daguerréotype de leur système et des épreuves daguerriennes" (1) Achille Henry Allevy décède le 21 juillet 1850 à l’âge de 28 ans. Alcide continue seul dans un pavillon du Palais-Royal. La Bibliothèque nationale de France conserve un portrait au daguerréotype d’un homme qui a glissé une main sous son manteau, portrait qu’elle a mis en ligne sur Gallica. Il est signé "Allevy, Pavillon du Jardin du Palais-Royal". On trouve cette signature sur le beau post mortem de Jean Zulma Amussat, chirurgien décédé à Paris le 15 mai 1856. (2) Selon Janet E. Buerger,(3) c’est justement en 1856 qu’Alcide Allevy cesse de faire des portraits au daguerréotype, technique qui était de plus en plus délaissée au profit de la photographie. Allevy n’en fera son métier que quinze ans plus tard.

LE PROFESSEUR : Durant les années 1860, sur les actes de naissance de ses enfants, il est qualifié de professeur. Il enseigne notamment l’histoire et la physique. En juillet 1867, après avoir souvent déménagé, il est domicilié 23, rue du Faubourg-Saint-Denis. Il y est "professeur photographe" en décembre 1868.

LE PHOTOGRAPHE : Le 7 mai 1870, quand naît son dixième et dernier garçon, il est photographe 23, rue du Faubourg-Saint-Denis. Par la suite, il aura un deuxième atelier au Palais-Royal 2, rue des Petits-Champs - passage des Deux Pavillons. Cette maison avait été fondée en 1872. On ne sait si c’est Alcide qui l’avait créée ou s’il l’a rachetée à son fondateur pour la transmettre à ses fils. C’est dans ces deux ateliers parisiens que se formeront ses garçons. En décembre 1882, Allevy père cède l’atelier du Palais-Royal à Allevy fils (Charles et Emile). Il confie les rênes de son établissement principal, rue du Faubourg-Saint-Denis à son fils aîné Achille.

Alcide Louis Allevy prend sa retraite au Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne) où il est décédé le 4 février 1891. (4)

Sources :

(1) Gallica - Exposition des produits de l’industrie française en 1844 - Rapport du jury central.

(2) Collection du George Eastman Museum.

(3) Janet E. Buerger  - "French Daguerreotype".

(4) Marc Durand  - "De l’image fixe à l’image animée 1820-1910" Archives nationales (2015)