Paul CAILLAU

(1834-1895)
Photographe d'atelier

Agen Lot-et-Garonne Bagnères-de-Bigorre Hautes-Pyrénées Castelsarrasin Tarn-et-Garonne Oran Algérie Tarbes

Fils d'un cordonnier, Baptiste Paul Caillau est né le 31 octobre 1834 à  Moissac (Tarn-et-Garonne). On ne sait rien de sa carrière de photographe avant son installation à  Agen (Lot-et-Garonne). Son atelier était situé près la prairie du pont-canal. Il est recensé à  Agen en 1872. Après son départ, c'est Milet qui lui succèdera. Caillau poursuit sa carrière à  Tarbes (Haute-Pyrénées) où il se présente comme le "Photographe de l'école d'artillerie et de l'arsenal". Il exerce 15, rue du Lycée avec une annexe place Soult pour les photographies hippiques. Après le recensement de 1877, il s'installe au 11, cours National. Dans les Hautes-Pyrénées, il a aussi travaillé à  Bagnères-de-Bigorre où il avait un atelier 15, place de Venise. En 1881, il est radié des listes électorales de Tarbes avec en observation "En Afrique". De fait, après avoir traversé la Méditerranée, il ouvre un atelier à  Oran (Algérie). On ne sait jusqu'à  quand, il y travaillera. De retour dans le Tarn-et-Garonne, Paul Caillau termine sa carrière de photographe à  Castelsarrasin où il décède le 10 octobre 1895.

Sources :

- Archives municipales de Tarbes.

- Michel Mégnin, spécialiste des photographes ayant exercé en Algérie.