Léopold CAYON

(1841-1896)
Photographe d'atelier

Clermont-Ferrand Puy-de-Dôme Nancy Meurthe-et-Moselle

Fils d’un relieur, Jean-Claude Léopold Cayon est né le 2 avril 1841 à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Il est le frère cadet de Jean Emile Cayon (1836-?). Les deux frères auraient débuté ensemble en 1861 leur carrière de photographe dans la maison familiale située 28, rue Stanislas à Nancy. Il est possible qu’ils aient été orientés vers ce métier par leur cousin Jean Cayon, inspecteur des monuments historiques de la Meurthe, qui avait publié en 1847 un ouvrage sur les "Monuments anciens et modernes de la ville de Nancy dessinés d’après daguerréotypes". En 1864, Emile quitte Nancy pour Paris où il est rejoint en 1866 par Léopold. Il ne semble pas que dans la capitale ils aient travaillé à leur compte. Deux ans plus tard, les deux frères sont photographes au Havre (Seine-Maritime). Là, le 9 juin 1868, l’aîné épouse Juliette Hyacinthe Izambard (1845-1923), fille du photographe havrais Fleury Alphonse Izambard (1819-1893). Après leur mariage, le couple s’installe à La Roche-sur-Yon (Vendée). Léopold les suit et il est témoin le 28 juin 1869 sur l’acte de naissance de leur fille aînée. Emile retourne ensuite à Paris où il se marie le 16 janvier 1872. Il est alors photographe, domicilié 2, rue de Valois. La même année, il quitte la capitale pour Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) où il va exercer sous le nom de Léopold dans un atelier situé 4, boulevard du Séminaire avant de le transférer, avant 1882, au 1, cours Sablon. Il avait aussi ouvert une succursale dans la station thermale de Royat (Puy-de-Dôme). Léopold Cayon est décédé à Clermont-Ferrand le 9 septembre 1896. Son fils Jean Eugène Léon Cayon (1872-?) prend sa suite.

Source : Salvatore Sutera-Sardo, historien des photographes lorrains.