Claude Marie CHARPY

(1840-?)
Photographe sédentaire puis itinérant.
2 photographies

Paris Seine Troyes Aube


Fils d’un journalier, Claude Marie Charpy est né le 23 septembre 1840 à Château-Chinon (Nièvre). Il est fabricant de jouets d’enfants, à Paris quand il épouse le 26 juillet 1866 Joséphine Clément qui est lingère. Bientôt, Charpy quitte sa fabrique pour devenir photographe.

PARIS. On est peu documenté sur sa carrière dans la capitale. On sait qu’il a été actif 19, boulevard Saint-Denis. Là, il se présente comme un élève de Défossé auprès duquel il s’est formé. Depuis janvier 1865, Achille Défossé gérait, pour le compte de son père Paul Défossé, l’atelier qui avait été créé sous la raison sociale "Société A. Défossé & Cie". Il fera faillite en mai 1874. Le fonds de commerce sera vendu à Jules Toupillier, géomètre, le 21 juin 1875. (1) Est-ce à ce moment que Claude Marie Charpy a brièvement exercé à cette adresse ?

Charpy a aussi travaillé au 43, rue de Rivoli à l’enseigne "Photographie du Châtelet". C’est là que naîtront deux de ses enfants les 9 mai 1876 et 31 mars 1878. La "Photographie du Châtelet" avait été créée par Eugène Clément qui, à notre connaissance, n’avait aucun lien de parenté avec Joséphine Clément, épouse Charpy. Un portrait "carte de visite" reproduit sur ce site, est signé J. Clément - Charpy directeur de la "Photographie du Châtelet" au 43, rue de Rivoli. Le 1er février 1878, Charpy cède la photographie "Clément" à Pierre Frédéric Wagner qui fera faillite en août 1879. (2)

TROYES : Après avoir quitté la capitale, Charpy s’installe à Troyes, préfecture de l’Aube. Il exerce 16, rue Carré où décèdera l’une de ses filles le 26 février 1881. Dans une ville qui comptait déjà plusieurs ateliers de photographie de bonne réputation, Charpy n’arrivera pas à se faire une  clientèle. En 1885, appuyé par un député de l’Aube, il demande à bénéficier de la loi du 29 nivôse an XII qui dispose que "tout père de famille ayant sept enfants vivants a le droit d’en désigner un parmi les mâles pour être élevé aux frais de l’Etat, à partir de l’âge de dix ans". On ne sait si cette requête pu aboutir. Toujours est-il que Charpy fera le choix, plutôt aventureux pour le père d’une famille nombreuse, de devenir photographe ambulant. Que devinrent ses enfants ? En 1898, quand il se marie à Lyon, Jules Charpy déclare à l’officier d’état civil qu’il est le fils de Claude Marie Charpy et de Joséphine Clément dont il a toujours ignoré l’existence et le domicile.

PHOTOGRAPHE ITINERANT : Le 20 février 1888, Geneviève Charpy est née rue du Champ de foire à Falaise (Calvados) où ses parents, toujours domiciliés à Troyes, étaient de passage. Trois ans plus tard, le 28 novembre 1891, leur fils Raoul Charpy, photographe itinérant, se marie à Châteauneuf-sur-Sarthe (Maine-et-Loire). Ses parents, voyageant ensemble, sans domicile fixe, consentent au mariage par un acte passé devant un notaire de Matha (Charente-Maritime). On n’a pas d’autres informations sur la carrière de photographe itinérant de Claude Charpy. Il est décédé avant 1906. Sa veuve, Joséphine Clément viendra vivre au Mans (Sarthe) où Raoul Charpy était désormais photographe sédentaire.

Sources :

(1) Marc Durand "De l’image fixe à l’image animée 1820-1910" Archives nationales (2015)

(2) Gallica " Archives commerciales de France " du 24 janvier 1878.