Clovis CLARET

(1852-1907)
Photographe d'atelier
1 photographie

Asnières Hauts-de-Seine Paris Seine

Fils d’un cultivateur, Jean Martin Clovis Claret est né le 25 mars 1852 à Gresse-en-Vercors (Isère). Il est le frère aîné de Pierre Claret qui sera photographe à Paris.

A l’âge de 18 ans, Clovis s’engage pour trois ans et est libéré en mai 1873 avec le grade de sergent. Ensuite, il entre à la Garde républicaine où il sera garde à pied. Il passe dans la réserve en janvier 1878. Quelques semaines plus tard, le 11 avril, il épouse Jeanne Henriette Lescale qui est brocanteuse et fille de brocanteuse. Il devient ainsi le beau-frère d’Eugène Chappellart, photographe 48, rue Vivienne. Clovis Claret travaille avec lui. Selon les "Archives commerciales de la France" Chappellart cède son atelier à Claret le 16 février 1880.(1) Un an plus tard, Chappelart photographe ci-devant rue Vivienne 48. fait faillite. (2) Clovis Claret, quant à lui, va travailler dans l’atelier de la rue Vivienne jusqu’en février 1888, date à laquelle il le cède à Ernest Bichon. (3) Claret poursuit sa carrière 3, rue des Prouvaires à l’enseigne "Photographie du Louvre" et ouvre, dans un hôtel privé, une succursale avenue de la Cigale à Asnières (Hauts-de-Seine). Ensuite, il s’installe à Asnières, l’atelier de la rue des Prouvaires n’étant plus qu’une succursale qu’il cède à Vernier-Morel le 1er septembre 1898. (4) Dans son atelier d’Asnières, le photographe fait en 1904 le portrait d’un jeune homme, Pierre Veret et de son amie Pauline Fromy. Pierre avait demandé la main de Pauline mais avait essuyé un refus. Il l’a tue et se suicide juste après. (5)

Clovis Claret est décédé à Asnières le 17 octobre 1907. Après son décès, sa veuve poursuit l’activité.

Sources :

(1) Gallica - "Archives commerciales de la France" du 12 février 1880.

(2) Gallica - "Archives commerciales de la France" des 23 janvier et 9 juin 1881.

(3) Gallica  - "Archives commerciales de la France" du 20 février 1888.

(4) Gallica - "Archives commerciales de la France" du 20 août 1898.

(5) Gallica - "Le Petit parisien" du 9 août 1904.