Firmin COMTE

(1834-1908)
Photographe d'atelier
4 photographies

Aubenas Ardèche Bordeaux Gironde Bourg-en-Bresse Ain Carcassonne Aude

Fils d'un chapelier, Firmin Comte est né le 9 août 1834 à  Aubenas (Ardèche). Sans doute s'est-il formé au métier de photographe dans la capitale puisqu'au début de sa carrière, il se vantera d'avoir été "élève de Nadar". A l'âge de 24 ans, en 1858, il épouse la fille d'un ancien avocat parisien, Sophie Ernestine Chamot Dubief de Richemond. Le mariage a lieu à  Bourg-en-Bresse (Ain) où Firmin Comte est photographe. Le jeune ménage s'installe ensuite à  Carcassonne (Aude). Un ami de son beau-père propose à  Firmin Comte de venir à  Bordeaux (Gironde) où Léon Mousquet, artiste peintre, a besoin d'un associé pour l'atelier de photographie qu'il a ouvert rue Michel-Montaigne. Entre Mosquet, qui se veut exclusivement "artiste" et Comte, bon photographe, qui a conscience d'exercer un commerce, la mésentente est totale et se termine par un procès. Néanmoins, Firmin Comte reste à  Bordeaux. De 1867 à  1871, il exerce dans un atelier situé 103, rue Sainte-Catherine et se prévaut d'être en Gironde le représentant du "panthéon de l'ordre impérial de la Légion d'honneur". Il revient ensuite vers sa terre natale et s'installe à  Aubenas au lieu-dit les Blaches où il va exercer pendant plus de trente ans. Photographe mais aussi viticulteur, Firmin Comte se verra décerner le Mérite agricole, ce qu'il mentionnera au dos des portraits qui sortent de son atelier. Firmin Comte est décédé à  Aubenas le 9 novembre 1908. Firmin Comte n'a pas de lien de parenté attesté avec Paul Comte, photographe à  Aubenas qui, à  la fin du XIXe siècle, avait un atelier près du sien. Source : Pierre Bardou - Photographes en Gironde. 1993