Hippolyte COSSON

(1861-1900)
Photographe d'atelier

Orléans Loiret

 Hippolyte Jean Cosson est né le 30 octobre 1861 à Paris (5e). Son père, serrurier puis mécanicien, décède quatre ans plus tard. Sa veuve ne lui survivra que quelques années. En février 1871, l’enfant qui n’a pas atteint ses dix ans est orphelin de père et de mère. Il part vivre au Mans (Sarthe) chez son oncle Gustave Cosson, photographe réputé qui exerce sous le nom de Gustave. Au fil du temps, Gustave s’est placé au cœur d’une grande famille de photographes : ses deux fils Louis Gustave (1856-1880) et Gustave (1861-1881) ; ses deux beaux-frères Henri Schmitt (1831-1870) et Jean Touzery (1838-1881) ; sa belle-soeur Julie Pierre (1851-?) veuve Touzery ; ses trois neveux, Camille Gustave Schmitt (1856-1888), Jean Touzery (1875-1941) et Hipollyte Cosson. Tous seront photographes à Orléans, Châlons-en-Champagne et Châteaudun. Presque tous décèderont avant quarante ans.

En 1881, quand il passe devant le conseil de révision, Hippolyte est photographe au Mans. Ainé d’orphelins, il est dispensé du service militaire. En 1883, il s’éloigne de son oncle mais pas de sa famille, il va travailler à Orléans (Loiret) dans l’atelier Touzery qui avait été ouvert par un beau-frère de Gustave Cosson. En juin 1889, Hippolyte Cosson, "photographe chez M. Touzery à Orléans," se promène à bicyclette sur une route de Cher quand il est heurté par une voiture à cheval. (1) Cet accident ne l’empêchera pas de reprendre son travail. Le 21 décembre 1891, âgé de 30 ans, il épouse à Orléans une modiste, Marthe Burkhard. En 1892 ou 1893 (2) il s’installe 47 rue Bannier dans l’atelier du photographe suisse Alexandre Perriard décédé le 29 septembre 1890. Il y sera actif jusqu’à son décès le 23 décembre 1900. Sa veuve est recensée comme photographe en 1901 mais le restera peu de temps. En juillet 1903, Emile Morin, est photographe 47, rue Bannier quand il fait faillite. (3)

Sources :

(1) "Le Journal du Loiret" du 29 juin 1889. Mis en ligne par la bibliothèque numérique d’Orléans.

(2) Jean-Marie Voignier "Loiret d’argent - La photographie dans le Loiret au XIXe siècle". (2011)

(3) Gallica - "Archives commerciales de la France" du 29 juillet 1903. 1903.