Emmanuel CRANEGUY

(1875-?)
Photographe d'atelier
1 photographie

Fontainebleau Seine-et-Marne

Emmanuel Charles Joseph Cranéguy est né le 24 juin 1875 à Lorient (Morbihan). Son père est maître cordonnier et sa mère piqueuse de bottines. Ils seront ensuite marchands de chaussures à Nantes (Loire-Atlantique) où leur fils aîné Joseph Cranéguy (1862-?) débutera sa carrière de photographe. Emmanuel, quant à lui s’engage à l’âge de 19 ans dans la Marine nationale. En 1895, embarqué sure "La Corrèze", il fait campagne à Madagascar. De retour à Nantes en février 1897, Emmanuel travaille comme employé au gaz puis voyageur de commerce ; métier qu’il exerce quand il se marie le 19 octobre 1900. Un an plus tard, son épouse décède à l’âge de 23 ans. Cranéguy est alors photographe sans doute employé dans un atelier de la ville mais pas chez son frère Joseph qui est parti à Laval (Mayenne). Avant 1905, Emmanuel Cranéguy a quitté Nantes. Le 25 mai 1906, à Longwy (Meurthe-et-Moselle) il épouse Séraphine Pierre (1879-1960, fille du photographe lorrain Charles Pierre. Le couple s’installe à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) où Emmanuel Cranéguy travaille comme photographe aux Etablissements Jougla. Le ménage Cranéguy et leurs deux filles, nées à Joinville en 1907 et 1909,  sont recensés dans cette ville en 1911. Ensuite, ils déménagent à Fontainebleau (Seine-et-Marne).

FONTAINEBLEAU : A une date qui reste à préciser, Emmanuel Cranéguy succède à Léon Desriot dans l'atelier du 10, rue des Bois. Ayant renoncé aux professions maritimes, Cranéguy ne fera pas la Première Guerre mondiale dans la Marine nationale mais dans un régiment d’infanterie. Démobilisé en décembre 1918, il reprend son travail dans son atelier. En 1931, il est photographe 10, rue des Bois et son fils André travaille avec lui. Quand leur fille Renée se marie à Paris en 1934, Emmanuel Cranéguy et son épouse sont domiciliés à Andé, une petite commune de l’Eure près de Louviers.