Eugène Louis DANGUY

(1831-1889)
Daguerréotypeur puis photographe
2 photographies

Enfant naturel né de père inconnu, Louis Daguenet est né le 11 mars 1831 à Auxerre (Yonne). Dix huit ans plus tard, le 7 avril 1849, il est reconnu et légitimé par le mariage de ses parents, Michel Danguy, commis négociant et Emilie Daguenet, mariage qui est célébré à Bordeaux (Gironde). Eugène Louis Danguy a commencé à pratiquer le daguerréotype dès les années 1850.

MM. DANGUY, DAGUERREOTYPISTES ITINERANTS : En juin 1850, le journal "Le Lorientais" annonce l’arrivée dans la ville de "MM. Danguy de Paris, qui ont obtenu une si brillante réputation pour leurs belles miniatures daguerriennes." Ces messieurs opéraient au Grand Café de Paris. (1) Au début de l’année 1851, ils sont à Saint-Brieuc (Côtes d’Armor). Dans "Le Publicateur des Côtes-du-Nord" daté du 8 janvier, on lit que "MM. Danguy, peintres en miniature, ont l’honneur d’informer le public que, de retour de Paris, ils ont de nouveau ouvert leur salon qu’ils fermeront le 20 janvier, sans remise. Ces artistes, par de nouveaux procédés, donneront encore de pus beaux portraits que ceux qu’ils ont livrés..." (2) Dans cette annonce, il n’est pas question de portraits au daguerréotype. Pourtant, cela a été leur principale activité à Saint-Brieuc. Le 29 janvier, "Le Publicateur des Côtes-du-Nord" annonce ainsi leur départ : "Nous apprenons avec regret que MM. Danguy de Paris, qui ont fait à Saint-Brieuc, avec un véritable succès, un grand nombre de portraits au daguerréotype, quittent aujourd’hui notre ville pour se rendre à Lamballe, où ils se proposent de rester une huitaine de jours". La ressemblance parfaite de ces portraits, leur remarquable exécution sous le rapport artistique, recommandent puissamment ces artistes, les plus habiles incontestablement de tous ceux qui avaient jusqu’à ce jour visité nos contrées..." (3) En juin 1850, Eugène Louis Danguy n’avait que 19 ans. Qui était l’autre Danguy avec lequel il  a travaillé en province mais aussi à Paris. Un portrait au daguerréotype de deux hommes (un père et son fils ?) daté de 1852 est signé de MM. Danguy - boulevard Beaumarchais - Paris.

PHOTOGRAPHE A PARIS : Quelques années plus tard, Danguy est photographe sédentaire à Paris. Il travaillera successivement 37, rue Poissonnière (1856-1861) ; 26, rue de la Paix (1862-1868) et 18, place de la Bourse (1869-1879). Rue de la Paix, ses portraits sont signés Danguy et Cie sans que l’on connaisse le nom de son associé. Il est toujours photographe place de la Bourse quand naît le dernier de ses enfants le 13 août 1879. Cinq ans plus tard, lors de la mort de sa mère, il est artiste lyrique, domicilié 23, rue des Filles-du-Calvaire. C’est à cette adresse qu’il décèdera le 14 avril 1889 à l’âge de 58 ans.

Sources :

- Marc Durand "De l’Image fixe à l’image animée 1820-1910" Archives nationales - (2015)

- (1) La collection du "Lorientais" est consultable en ligne sur le site des Archives départementales du Morbihan.

- (2) et (3) La collection du "Publicateur des Côtes-du-Nord" est consultable en ligne sur le site des Archives départementales des Côtes d’Armor.