Antoine DEMIERRE

(1858-1942)
Photographe d'atelier
2 photographies

Caluire-et-Cuire Lyon Rhône Orthez Pyrénées-Atlantiques

Pierre Antoine Demierre est né le 3 juillet 1858 à Ménières - canton de Fribourg (Suisse). On ne sait à quelle date  il débute sa carrière de photographe en France.

ORTHEZ : En janvier 1890, il exerce ce métier à Orthez (Pyrénées-Atlantiques) où naît sa fille aînée prénommée Carmen comme sa mère qui était espagnole. En 1891, on recense 6 200 habitants à Orthez. C’est trop peu pour faire vivre une famille qui va bientôt s’agrandir. Apparemment, le photographe suisse se déplace des deux côté des Pyrénées pour exercer son métier. Son fils Emile est né en Espagne en 1893 ; sa fille Henriette à Cazères (Haute-Garonne) en 1895 et Marie dans les Hautes-Pyrénées en 1897. Malgré cela, les revenus du ménage sont insuffisants. Le photographe doit plusieurs mois de loyer, soit 560 F. au prêtre qui lui loue un appartement à Orthez. Quand celui-ci vient demander à Demierre le remboursement de cette dette, il se fait insulter. Incapable de payer, le photographe vide son logement et s’en va avec sa famille. (1)

CALUIRE : En 1901, la famille Demierre est recensée à Caluire-et-Cuire, commune du Rhône, située au nord de Lyon. Le photographe va exercer un quart de siècle dans cette ville de plus de 10 000 habitants qu’il quitte souvent pour faire des photos de classe, sa spécialité. En 1910, il fait bâtir à Caluire une petite maison avec écurie, remise et buanderie. L’entrepreneur qui n’a pas été payé obtient qu’elle soit vendue aux enchères publiques. Mise à prix : 5 000 F.(2) Demierre doit déménager mais reste à Caluire où il est encore recensé en 1926. Il y vit seul après le décès de sa seconde épouse en 1925.

LYON : Le photographe termine sa carrière à Lyon où sa présence est attestée en 1929. Il exerce quelques années 14, rue Imbert-Colomes. Il y est toujours domicilié en 1936 mais semble avoir cessé son activité. Pierre Antoine Demierre est décédé à Lyon le 28 février 1942 à l’âge de 83 ans.

Sources :

(1) Gallica "L’Espérance - Journal de l’arrondissement de Blaye" du 26 septembre 1897.

(2) "Le Salut public" du 17 août 1910. Consultable en ligne sur Lectura Plus - Portail du patrimoine écrit et graphique en Auvergne-Rhône-Alpes.