André DESGRANGES

(1842-1915)
Photographe d'atelier
3 photographies

Aix-les-Bains Savoie Annecy Haute-Savoie Nice Alpes-Maritimes Voiron Isère

Joseph André Dégrange (ou Degrange) est né le 23 décembre 1842 à Grésin (Savoie). Sous le nom de A. Desgranges, il a été photographe à Annecy (Haute-Savoie), Voiron (Isère) puis, selon la saison, à Aix-les-Bains (Savoie) et Nice (Alpes-Maritimes).

ANNECY : Quand il se marie le 13 février 1867 à Aix-les-Bains, Joseph André Dégrange, âgé de 25 ans, est déjà photographe à Annecy. En 1869, il obtient une médaille d'honneur à un concours. Au printemps 1871, c'est Philippe Calligé, successeur de Desgranges qui est photographe à Annecy.

VOIRON : En 1876, André Desgranges est recensé rue Expilly à Voiron. Dans cette ville, il va être actif une dizaine d’années. En 1886, c’est Louis Jourdan qui reprend son atelier.

AIX-LES-BAINS : Le photographe s’installe ensuite à Aix, ville natale de sa première épouse Placé à l’enseigne "Photographie nouvelle", son atelier est situé avenue de la Gare. Il y est recensé en 1891. Deux ans plus tard, il ouvre un atelier à Nice et travaille l’hiver sur la Côte d’Azur et l’été en Savoie.

NICE : En mars 1893, Desgranges reprend l’atelier de Niederlinder situé 33, avenue de la Gare. (1) Par la suite, il transférera son atelier 14, avenue Masséna.

Le 24 mai 1902, Joseph André Dégrange avait adopté Séraphin Marius Génin. Celui-ci était né à Voiron le 25 novembre 1879, fils d’un père non dénommé et de Joséphine Génin, ouvrière, âgée de 17 ans. Veuf et sans enfant, le photographe avait épousé Joséphine Génin et formé son fils adoptif au métier de photographe. Autorisé à s’appeler Génin-Dégrange, Séraphin Marius reprendra les ateliers de Nice et d’Aix tout en conservant la signature Desgranges.

Joseph André Dégrange est décédé le 23 juin 1915 à Aix-les-Bains.

Source :

(1) Gallica "Archives commerciales de France" du 29 mars 1893.  Ce Niederlinder n'est pas recensé par Roland Patin  sur son blog : "Vers un annuaire des photographes niçois". En 1891, c'est Hambert qui exerçait au 33, avenue de la Gare.