Jules DORSAND

(1851-1935)
Photographe d'atelier
2 photographies

Argenton-sur-Creuse - La Châtre - Châteauroux Indre

Le 14 octobre 1851, Marie Gens, artiste dramatique de passage à Niort (Deux-Sèvres) donne naissance à un fils qu’elle prénomme Jules Dorsan. (*) Sous le nom de Jules Dorsand, l’enfant né de père inconnu sera un photographe réputé à Châteauroux (Indre) pendant plus de quarante ans. On ne sait comment le garçon, qui devait suivre sa mère pendant ses tournées, s’est formé au métier de photographe. Peut-être une rencontre. Aux XIXe siècle, acteurs et photographes ambulants se croisaient sur les routes de France et certains exerçaient les deux métiers en même temps.

Il est possible que Jules Dorsand ait débuté sa carrière comme photographe ambulant. Un portrait reproduit sur ce site porte au dos les mentions : "Photographie artistique J. Dorsand - Paysages. Reproductions" sans indication de lieu. Avant de s’installer à Châteauroux, le juen photographe a été actif dans deux communes de l’Indre : Argenton-sur-Creuse et La Châtre.

ARGENTON-SUR-CREUSE : En 1876, Jules Dorsand, âgé de 25 ans, est recensé rue de Paris à Argenton. Il travaille avec Arthur Paumier, jeune photographe, qui vient tout tout juste d’être libéré de ses obligations militaires. L’année suivante, les deux hommes se marient. Arthur Paumier reste à Argenton ; Dorsand part à La Châtre.

LA CHATRE : René Dorsand, le fils aîné de Jules, est né à La Châtre le 18 février 1878. Le photographe ne restera pas longtemps dans cette commune de 5 000 habitants. En décembre 1880, sa fille Alice voit le jour à Châteauroux.

CHATEAUROUX : C’est dans la ville chef-lieu du département que la carrière de Dorsand prend son essor. En 1882, il participe à l’exposition organisée par la ville de Châteauroux. Le jury lui décerne une médaille d’or ; d’autres suivront. Dorsand opère, à l’enseigne "Photographie Nouvelle" dans un atelier situé place aux Guédons à l’angle de la rue Jean-Jacques- Rousseau. Il y est toujours recensé en 1921. Après, c’est son fils aîné, René Dorsand,  qui lui succéde à Châteauroux. Le photographe ce prend sa retraite dans la villa Caprice à Saint-Servan-sur-Mer (Ille-et-Vilaine) où son cadet Jean Dorsand est photographe.

Octogénaire, Jules Dorsand est décédé à Saint-Servan le 16 juillet 1935. (1)

(*) Dorsan est un prénom masculin en Italie. L’un des témoins sur l’acte de naissance du futur Jules Dorsand est Baptiste Dorsan Ferrand, artiste dramatique, originaire de Grenoble et âgé de 50 ans. Ce Ferrand était peut-être un peu plus que le parternaire sur scène de la mère de Jules Dorsand.

Source : (1) Sophie Chmura "La famille Gilbert : une dynastie de photographes en Ille-et-Vilaine" http://cartes-postales35.monsite-orange.fr