Antoine DUTRAIT

(1850-?)
Coiffeur et photographe
1 photographie

Clermont-Ferrand Puy-de-Dôme

Antoine Dutrait est né le 9 novembre 1850 à Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme). Originaire de Nevers (Nièvre), son père était tourneur en faïence. Antoine, choisit lui d’être coiffeur, métier qu’il exerce à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) où il se marie le 18 avril 1871 et où naissent ses deux premiers enfants en 1872 et 1873. L’année suivante son épouse est enceinte de jumeaux. Elle accouche le 22 octobre 1874 chez son beau-père à Issoire (Puy-de-Dôme) ; Antoine Dutrait est alors peintre en faïence à Nevers. On ne sait combien de temps, il a travaillé là-bas.

En 1886, il est recensé à Clermont-Ferrand où il a repris son métier de coiffeur. A cette date, il n’est plus seulement coiffeur mais aussi photographe à l’enseigne "Photographie du Progrès". Au verso de ses portraits, il se présente comme "Peintre photographe -Spécialiste en photo-miniature & agrandissements - Coiffures de dames - Dessins de cheveux - Parfumerie" A Clermont, Dutrait a travaillé 7, rue Saint-Esprit puis 16, rue Ballainvilliers. En 1891 il est recensé place de Jaude où il est toujours domicilié en 1898. L’année suivante, quand son fils se marie, le photographe est installé avenue de la Gare à l’angle de l’avenue Charras. Là, l’ancien ouvrier faïencier propose à ses clients des "Portraits vitrifiés à 800 degrés pour Broches, Camées, Visites et Albums. Convenant tout Particulièrement pour Monuments Funéraires à cause de leur Entière Inaltérabilité." Dutrait est recensé avenue de la Gare en 1906 et 1911. Il semble qu’il ait poursuivi son activité pendant la Première Guerre mondiale. La date à laquelle il a pris sa retraite n’est pas connue.