(Famille) ENGELS


Photographes itinérants et sédentaires
1 photographie

Bapaume Gouy-sous-Bellonne Pas-de-Calais

Originaires de Belgique, deux générations de la famille Engels ont été photographes dans le Pas-de-Calais à partir de 1880 et au moins jusqu’en 1911. On ignore s’ils exerçaient ce métier en Belgique avant de s’installer en France.

Benoni Engels (?-1893) et son épouse Isabelle Constance Van Miegroet (?-1900) ont eu au moins cinq enfants nés en Belgique : - Mathilde Henriette née à Zele en 1848 ; - Constance Catherine née à Zele en 1849 ; - Collette Victorine née à Liège en 1855 ; - Joseph né à Liège en 1860 ; - Hortense Mathilde née à Bruges en 1862. En 1881, Benoni Engels, photographe est recensé à Bapaume (Pas-de-Calais) et travaille avec ses enfants. Quand Collette Victorine Engels, photographe, se marie le 28 novembre 1885 avec un cultivateur de Gouy-sous-Bellonne (Pas-de-Calais), ses parents se déclarent rentiers. En 1886, ce sont leurs quatre autres enfants qui sont recensés comme photographes à Bapaume. L’année suivante, toute la famille s’installe à Gouy-sous-Bellonne, une commune de 850 habitants située à 30 kilomètres de Bapaume. Ni dans l’une, ni dans l’autre de ces communes, les trois soeurs Engels et leur frère Joseph n’auraient pu se constituer une clientèle suffisante. On imagine qu’ils étaient surtout photographes itinérants. Certaines photos signées Engels ne mentionnent comme adresse que le champ de foire ; lieux où les professionnels ambulants s’installaient les jours de marché. La fille de Joseph est née le 26 août 1889 à Sedan (Ardennes) où son père, accompagné d’un autre photographe Emile Langlais, était de passage. Joseph Engels, photographe ambulant, est décédé le 13 avril 1890 à Gouy, à ’âge de 30 ans. Après son décès, les portraits ne sont plus signés Engels Frère et Soeurs mais Engels Soeurs. En 1911, Henriette et Constance sont toujours photographes à Gouy.