Jean-Baptiste FERRIE

(1840-1900)
Photographe d'atelier
3 photographies

Rodez Aveyron

Fils d’un cordonnier, Jean-Baptiste Ferrié est né le 19 janvier 1840 à Espalion (Aveyron). Sous le Second Empire, Jean-Baptiste et son frère cadet Claude Ferrié (1843-?) sont employés photographes à Paris. Il est probable que l’un et l’autre aient travaillé pour Alexandre de Villecholle -dit Franck- dans son atelier de la rue Vivienne. Franck est témoin de Claude Ferrié quand celui-ci se marie en 1867. Deux ans plus tard, le 29 avril 1869, Jean-Baptiste Ferrié, photographe, épouse Marie Forette, lingère.

RODEZ : Après son mariage, Jean-Baptiste Ferrié s’installe à Rodez (Aveyron). En janvier 1871, il participe à la souscription pour le Comité de défense nationale (1). Cette même année, il fait le portrait de Monseigneur Delalle, évêque de Rodez, que l’on peut se procurer dans son atelier 27, boulevard d’Estournel. (2) A la fin de sa carrière, il opère dans un atelier situé 5, boulevard Belle-Isle. C’est là qu’il décède le 30 mai 1900 à l’âge de 60 ans. Son atelier sera repris par Mme Meurisse et sa fille Lucie.

Sources :

(1) "Le Journal de l’Aveyron" du 10 janvier 1871. Consultable en ligne sur le site des Archives départementales de l’Aveyron.

(2) "Le Journal de l’Aveyron" du 13 juin 1871.