Eugène FIXON

(1811-?)
Daguerréotypiste et photographe
2 photographies

Paris

Fils d'un dessinateur, Pierre Eugène Fixon est né le 12 août 1811 à Paris. A partir de 1844, il pratique le daguerréotype à Paris dans un atelier situé 33, rue Neuve-Vivienne et enseigne la photographie. En 1849, il participe à l'exposition nationale des produits de l'industrie agricole et manufacturière de Paris puis en 1855 à l'exposition universelle qui se tient dans la capitale. Dans son livre "Le palais de l'industrie universelle - ouvrage des descriptif ou analytique des produits les plus remarquables de l'exposition de 1855"  Henri Boudin vante le travail du photographe : "... en quelques minutes, il livre des portraits d'une netteté et d'une vigueur irréprochables, deux à trois secondes pour la pose suffisent. M. Fixon est un de ces artistes consciencieux qui développent toute leur intelligence dans la carrière qu'ils embrassent ; ainsi M. Fixon a presque créé une spécialité dans tous les genres qu'il exploite : portraits microscopiques pour broches, bracelets, bagues, etc. portraits au stéréoscope, vues et portraits artistiques pour stéréoscopes, portraits après décès, reproductions de tableaux…" (1) La Bibliothèque nationale de France a dans ses collections quatre daguerréotypes signés Fixon qu'elle a publiés sur Gallica. Fixon est passé sans difficulté du daguerréotype à la photographie qu'il pratique toujours  rue Vivienne mais aussi au 28, rue d'Enghien. François Boisjoly (voir infra) précise que l'atelier de la rue Vivienne aurait été cédé en 1867 à Marie Valentine Cottereau. A noter que  Fixon était toujours domicilié à cette adresse en janvier 1871. Deux ans plus tard, la Ville de Paris envoie en Autriche les objets qu'elle a sélectionnés pour  l'exposition universelle  de Vienne dont un "Album de vues photographiques prises dans les écoles et les salles d'asile" signé Fixon. (2)

La date et le lieu du décès d'Eugène Fixon ne sont pas connus. Peut-être a-t-il fini ses jours auprès de sa fille Antonie qui vivait à Londres.

Sources :

Marc Durand - "De l'image fixe à l'image animée 1820-1910"  Archives nationales (2015)

François Boisjoly "Répertoire des photographes parisiens du XIXe siècle" (2009) 

(1) Gallica - Henri Boudin "Le palais de l'industrie universelle - ouvrage descriptif ou analytique des produits les plus remarquables de l"exposition de 1855 dédié à l'industrie, au commerce et aux arts".

(2) Gallica - Liste de objets exposés par la ville de Paris à l'exposition universelle de Vienne en 1873".