Francis GRAILLE

(1873-1957)
Photographe d'atelier
2 photographies

Blois Loir-et-Cher Tarbes Hautes-Pyrénées La Rochelle Charente-Mariitme

François -dit Francis- Graille est né le 28 janvier 1873 à Foix (Ariège). Son père Etienne Graille était alors bimblotier avant de devenir photographe dans l’Aude d’abord à Narbonne puis à Carcassonne. Formé par son père, Francis Graille sera aussi photographe. Après s’être marié à Pau (Pyrénées-Atlantiques), il est employé en 1896 par Charles Peigné, photographe à Tours (Indre-et-Loire).

BLOIS : En 1897, il est gérant de la "Photographie Gerlier" 3, place du Château à Blois (Loir-et-Cher) qui sera transférée 16, rue Porte Côté. il est domicilié à cette adresse en février 1899 et y est recensé en 1901. Ayant repris le fonds de commerce à son compte, Francis Graille y exerce quelques années avant de retrouver ses Pyrénées natales. En 1906, c’est Henri Larippe qui a repris son atelier.

TARBES : A une date qui reste à préciser Graille, qui désormais signe ses portraits G. Francis, reprend la "Photographie Séréni-Délié" place du Marché Brauhauban à Tarbes (Hautes-Pyrénées) avant son transfert 10, avenue Bertrand-Barrère où il est recensé en 1911. En mars 1913, François Graille, photographe à Tarbes, est fait officier d’académie. En 1895, il avait été exempté du service militaire pour bronchite spécifique. Vingt ans plus tard, en décembre 1915, il est mobilisé dans une section d’infirmiers. Il retrouve sa famille en janvier 1919. L’année suivante, le 12 juillet 1920, sa fille Marguerite Graille épouse le photographe espagnol Abelardo Muro (1893-?).

LA ROCHELLE : En 1922, Abelardo Muro ouvre un atelier de pose 29, rue Dupaty à La Rochelle (Charente-Maritime) où il sera un photographe réputé. On trouve des portraits signés Muro mais d’autres sont signés Francis-Muro. Il semble donc que Graille ait travaillé avec son gendre qui le 26 décembre 1934 lui cède ses parts dans le fonds de commerce. Entre temps, Muro s’était installé à Cognac (Charente) où il fera une belle carrière. C’est là qu’il épousera en 1939, pour la seconde fois Marguerite Graille dont il avait divorcé quatre ans plus tôt. François Graille est décédé le 15 juin 1957 à Saint-Brice (Charente).