Jean-Baptiste GRAVELEAU

1843-?
Photographe d'atelier
5 photographies

Charente-Maritime Ille-et-Vilaine Rennes Rochefort

Fils d’un cabaretier, Jean Baptiste Joseph Graveleau est né le 23 octobre 1843 à La Chapelle-Largeau (Deux Sèvres). Le 21 mars 1872, il est photographe, domicilié rue du Vieil Hôpital à Nantes (Loire-Atlantique) quand il est témoin sur l’acte de naissance de la fille d’Auguste Burgaud, photographe dans le même quartier. Burgaud, qui était sourd et muet de naissance, avait peut-être embauché Graveleau pour le seconder dans son atelier nantais. Il connaissait son frère, Onésime Graveleau, témoin à son mariage en 1869. C’est, sans doute, dans le courant de l’année 1872, que Jean-Baptiste Graveleau part à Rochefort (Charente-Maritime) où il reprend l’atelier d’Auguste Burgaud qui était installé à Nantes depuis 1869. A Rochefort, Graveleau va exercer une douzaine d’années. Vers 1884, il s’installe à Rennes (Ille-et-Vilaine). Sous l’enseigne "Photographie de la Loire", il exerce butte du Champ de Mars, dénommée aussi esplanade du Champ de Mars (recensement de 1886), puis rue Gurvand en 1891. A la toute fin du XIXe siècle, Graveleau est installé 21, boulevard de la Liberté. Au dos de ses photos, il mentionne une succursale qu’il avait ouverte à Vitré (Ille-et-Vilaine) et précise qu’il détient les clichés de Mevius fils. Frank Ernest Mevius a travaillé quelques années à Rennes avant de s’installer à Jersey. Dans l’atelier du boulevard de la Liberté, le successeur de Graveleau sera Raphaël Gilbert.

A noter que lors du recensement de 1872 à Nantes et celui de 1886 à Rennes, le patronyme du photographe a été orthographié Gravelot.

Source : "Reflets de Bretagne - Les collections photographiques du musée de Bretagne" - 2012