Anthonny GUERRONNAN

(1857-?)
Photographe d'atelier

Paris

Anthonny Jacquot est né le 2 novembre 1857 à Versailles (Yvelines). Il est le fils aîné de Charles Jacquot (1836-?) qui, sous le nom de Guerronnan, a été photographe à Tours (Indre-et-Loire) de 1869 à 1874 puis à Versailles de 1875 à 1893. Formé par son père, Anthonny sera aussi photographe sous le nom de Guerronnan. En 1884, quand il se marie, il est photographe (employé ?) domicilié 189, rue Saint-Antoine à Paris. Il vit ensuite 53, quai National à Puteaux (Hauts-de-Seine) où sa présence est attestée en 1889 et où il est recensé en 1891 mais rien ne prouve qu’il y ait travaillé à son compte. En septembre 1903, il achète à Marc Henri Fontès l’atelier du 19, avenue des Ternes à Paris. Il y exerçait toujours en 1913. Si on a guère de trace de son travail d’atelier, le nom d’Anthonny Guerronnan reste attaché au "Dictionnaire synonymique français, allemand, anglais, italien et latin des mots techniques et scientifiques employés en photographie" dont il est l’auteur. L’ouvrage a d’abord été publié en fascicules, dans la revue mensuelle de Paul Nadar "Paris Photographe" de mai à novembre 1894. Anthonny Guerronnan était un collaborateur de cette revue. En 1893, il signait un article sur la photographie sous marine et la même année un autre sur la photographie des couleurs, sujet qu’il avait déjà abordé dans "L’Illustration" du 28 février 1891. Par curiosité ou par conviction, Anthonny Guerronnan a assisté à des séances spirites. En septembre 1896, il est chargé de photographier une table "soulevée" par la grande médium italienne Eusapia Palladino. Le fils d’Anthonny Jacquot Guerronnan, René (1884-?) sera photographe à Blida en Algérie.