Théophile HORDE

(1825-1897)
Epicier, musicien, photographe...
1 photographie

La Roche-sur-Yon Vendée Le Creusot Saône-et-Loire Montdidier Somme

Fils d'un "faiseur de tricots" Firmin Théophile Désiré Hordé est né le 25 septembre 1825 à  Goyencourt (Somme). Il est soldat-musicien au 55e de ligne quand il se marie en décembre 1852. Après avoir été, un temps, marchand de nouveautés, il est épicier et photographe dans la Somme. En août 1862, quand naît sa fille Virginie Pauline, il est photographe à  Goyencourt. Jean-Marie Voignier signale qu'il a aussi exercé à  Montdidier vers 1865-1866. Après le décès de sa première épouse en décembre 1866, on perd sa trace. En 1872, il est recensé 80, rue de Bordeaux à  La Roche-sur-Yon (Vendée) où il est professeur de musique mais aussi photographe. Quatre ans plus tard, il est recensé 4, rue de Chalon au Creusot. A la fin de sa carrière, il est secondé par sa fille Virginie Pauline. Le 25 novembre 1895, elle épouse Jean-Marie Vial, photographe, qui va remplacer son beau-père dans l'atelier creusotin. Théophile Hordé décède au Creusot le 22 juin 1897.