Edouard HY

(1844-1919)
Photographe.

Cosne-sur-Loire Nièvre Draguignan Var Le Puy-en-Velay Haute-Loire Manosque Alpes-de-Haute-Provence Montargis Loiret Paris Seine

Louis Edouard Hy est né à Belleville le 22 avril 1844. (1) Bien que né dans la capitale il aurait fait ses premiers portraits au Puy-en-Velay (Haute-Loire), première étape d’une carrière de photographe qui se terminera à Draguignan (Var).

LE PUY-EN-VELAY : Un portrait d’homme -format carte de visite- est signé E. Hy – photographe au Puy. On lui doit aussi une vue d’un viaduc ferroviaire datée de 1865. Une photographie de la statue de Notre-Dame de France porte au dos la double signature autographe de Charles Pestre (2) et d’Edouard Hy. La bibliothèque municipale du Puy conserve une épreuve de l’inauguration de cette statue le 11 septembre 1860 qui est signée E. Hy. Or, à cette date, Hy n'avait pas 17 ans. Est-ce bien lui qui a été fait cette photo (3).

PARIS : Le 21 octobre 1871, Edouard Hy, photographe domicilié à Paris, épouse à la mairie du 17e Claudine Bellay qui n'a que seize ans. En 1873, associé à Ernest Roblin, il opère dans un atelier au 12, rue de l’Entrepôt. Veuf depuis le décès de sa première épouse en 1875, Edouard Hy se remarie le 23 septembre 1879 avec Marie Augustine Leroy, photographe tout comme leur témoin, Aimé Noiret, qui avait un atelier 52, rue Daguerre.

MONTARGIS : En 1881, Edouard Hy quitte la capitale et reprend le fonds de commerce d'Edouard Buguet à Montargis. (4) Condamné en 1875 pour ses photographies spirites, Buguet s'était installé en province pour se faire oublier. A Montargis, il signait ses portraits C. Robert.

COSNE-SUR-LOIRE : En 1883, il exerce à Cosne-sur-Loire, ville de la Nièvre où l'une de ses filles avait été placée en nourrice quelques années plus tôt. A Cosne, ville de garnison, il fera notamment des portraits de soldats.

MANOSQUE : En 1886, il est recensé à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) où il a remplacé le photographe Antoine Burlet décédé le 21 février 1882. C’est à Manosque que le photographe commence à signer ses portraits Hy-Leroy.

DRAGUIGNAN : Le couple Hy-Leroy s’installe en 1889 à Draguignan qui était alors la préfecture du Var. Pendant une trentaine d'années, ils y seront des photographes très actifs. On leur doit notamment des vues des remparts d’Antibes avant, pendant et après leur démolition. (54)
Edouard Hy est décédé à Draguignan le 7 mai 1919.


Sources :
(1) Son père, Sébastien Joseph Hy, était porteur de journaux en 1878 quand son épouse Cécile Thomas est décédée.
(2) Charles Pestre (1844-1928) était photographe au Puy, sa ville natale, quand il s’est marié en 1865.
(3) François-Hubert Forestier « Un siècle de photographie au Puy : 1850-1950 (Cahiers de la Haute-Loire- année 2004)
(4) Jean-Marie Voignier : « « Buguet-Robert, photographe spirite (Bulletin de la Société d'émulation de l'arrondissement de Montargis n°101 mars 1996).
(5) François Urich qui travaille à une biographie des Hy-Leroy a appelé mon attention sur ces photos.

Notice mise à jour le 12 juin 2024.