Clément LAGRIFFE

(1828-1899)
Photographe d'atelier.
9 photographies

Limoges Haute-Vienne Paris Seine Tours Indre-et-Loire

Jacques Clément Lagriffe est né le 24 novembre 1828 à  Auch (Gers). Il est le frère cadet de Jean-Baptiste Lagriffe (1820-1865) daguerréotypiste puis photographe à  Paris. En 1862 environ, Clément Lagriffe ouvre un atelier 203, rue Saint-Honoré ; son aîné opère jusqu'à  son décès le 14 janvier 1865 au 279, de la même rue (mésentente entre frères ?). Au dos de ses portraits, Clément précise "Ne pas confondre avec la Maison Lagriffe et le photographe d'à  côté". Clément Lagriffe ne bougera pas du 203, rue Saint-Honoré mais il ouvrira deux succursales en province.

A Tours (Indre-et-Loire), il devient sous-bailleur le 1er août 1891 de René Boëlle pour la maison sise 8, rue de la Préfecture où Gabriel Blaise puis son gendre Paul V. Rochas avaient exercé. Lagriffe n'y fera qu'un passage . Début avril 1892, Constant Peigné devient le sous-bailleur de René Boëlle. et reprend l'atelier de Blaise.

A Limoges, (Haute-Vienne), Clément Lagriffe apparaît comme directeur d'une succursale située 1, place Jourdan vers 1893. Un atelier sans doute ouvert pour son fils Henri Lagriffe (1856-?) qui, en alternance, sera photographe et directeur de théâtre forain (voir sa notice).

Clément Lagriffe est décédé à  Paris le 25 janvier 1899.

Sources : - Marc Durand - De l'Image fixe à  l'image animée 1820-1910. Archives nationales - 2015.- François Boisjoly - Répertoires des photographes parisiens du XIXe siècle - 2009.