Albert LANGLOIS

(1849-1911)
Photographe d'atelier.
8 photographies

Limoges Haute-Vienne Marseille Bouches-du-Rhône Marvejols Lozère Paris Seine Tours Indre-et-Loire

Louis Denis Parfait Albert Langlois est né le 7 août 1849 à Vérigny, village situé à 18 kilomètres de Chartres (Eure-et-Loir). Après avoir été marchand de volailles, son père y sera garde-champêtre. On ignore où (Chartres ? Paris ?) le jeune Langlois s’est formé au métier de photographe qu’il aurait exercé dans au moins cinq villes différentes :

TOURS : En octobre 1875, « L’Union libérale » insère une publicité pour Albert Langlois, photographe à l’angle de l’avenue de Grammont et de la rue Galpin-Thiou. En janvier 1877, le photographe annonce le transfert prochain de son atelier 2, rue des Fossés-Saint-Georges près de la rue Royale. Il est domicilié à cette adresse au moins jusqu’en octobre 1879. Après son départ de Tours, l’atelier est occupé par Achille Delêtre puis par Edouard Buguet.

MARSEILLE : Albert Denis Langlois a été photographe rue de la République (3, place Centrale) de 1884 à 1888.(1) C’est à Marseille qu’il épouse le 10 avril 1886 la jeune Olimpia Lopez (1867-?) qu’il associera à son travail de photographe.

PARIS : Au moment de l’exposition universelle de 1889, il opère 42 bis, avenue de La Motte-Piquet. Il indique au verso de ses photographies que son atelier est situé "à côté de l’exposition". François Boisjoly précise qu’Albert Langlois avait aussi un atelier 9, rue Castiglione.(2)

LIMOGES - Le 31 mai 1889, "Le Courrier du Centre" informe ses lecteurs que "La Grande Photographie du Globe" de M. Malivert a été reprise par M. Albert Langlois, "artiste photographe de Paris dont le talent est incontestable". Sa carrière à Limoges (une succursale de son atelier parisien ?) a sans doute été brève. Il n’est pas mentionné dans le répertoire des photographes de Limoges.(3)

On ne sait où Albert Langlois a travaillé durant la dernière décennie du XIXe siècle, Il est possible qu’il ait été photographe itinérant. Au printemps 1896, "L’Opinion des Charentes" informe ses lecteurs du passage à Barbezieux de M. Albert Langlois, photographe de Paris, bien connu du public barbelizien. Langlois repassera à Barbezieux où son arrivée est annoncée en juillet 1902.

MARVEJOLS : Le photographe a fini sa carrière à Marvejols (Lozère) où il est décédé le 1er septembre 1911 à l’âge de 62 ans. Sa jeune veuve poursuivra l’activité  sous le nom de "Veuve Albert Langlois".

Sources :

(1) Giselle et André Ravix. Le Marseille des photographes. Dictionnaire des photographes installés à Marseille de 1848 à 1914. (2014)

(2) François Boisjoly. Répertoire des photographes parisiens du XIXe siècle. (2009)

(3) Jean-Marc Ferrer & Etienne Rouziès. Une Histoire de la photographie à Limoges 1839-1914. (2011