A. LE MICHEL

(1830-?)
Photographe d'atelier
3 photographies

Rennes Ille-et-Vilaine

Mathurin Le Michel est né le 1er octobre 1830 à Saint-Vran (Côtes d’Armor). Quand il se marie en 1855, il est cultivateur comme son père l’avait été avant lui. En 1858, et au moins jusqu’au printemps 1860, il est cantonnier à Illifaut (Côtes d’Armor). On ne sait comment le cantonnier a mué en peintre-photographe. Il a fait toute sa carrière à Rennes (Ille-et-Vilaine) au 6bis rue du Bel Air. Cet atelier a une longue histoire. Créé par Bousseton et Baudelaire, il est repris en 1861 par François Marie, un photographe originaire de Granville (Manche). En septembre 1865, Marie part exercer à Laval (Mayenne). L’atelier est cédé à François Marie Gilbert, dit Gilbert aîné, qui est lui aussi originaire de Granville et où il a débuté sa carrière. En plus de son atelier rennais, il est actif à Saint-Servan (Ille-et-Vilaine). Gilbert aîné ne pouvant être présent dans les deux villes, c’est, semble-t-il, Mathurin Le Michel qui opère rue du Bel Air où il est domicilié en février 1869. Gilbert aîné renonce à son atelier rennais vers 1875 et Le Michel se présente alors comme son successeur. Il signe ses photos A. Le Michel (le prénom Mathurin ne faisant sans doute pas assez "artiste"). Il ne quittera pas la rue du Bel Air où il est toujours recensé en 1906. Au début de sa carrière, il a travaillé avec son frère cadet, Pierre Le Michel (1843-?), qui sera photographe à Guingamp (Côtes d’Armor) en 1896. Le fils aîné de Mathurin, Eugène Marie (1856-1892), formé à Rennes par son père, partira à Paris où il sera employé photographe.

Source : - Yves Lebrec " Les premiers photographes de Granville 1839-1939" (2003)