Eugène LORANS

(1825-1875)
Photographe d'atelier
6 photographies

Chalon-sur-Saône Saône-et-Loire Nevers Nièvre Paris Seine

Eugène Magloire Lorans est né le 24 août 1825 à Paris. Agé de 29 ans, il épouse, le 7 février 1854, Agathe Palais. Ils seront tous les deux photographes à Paris puis à Nevers (Nièvre).

PARIS : Dans la capitale, ils ont débuté au 56, chaussée Ménilmontant avant de transférer leur atelier 29, rue Oberkampf. Au dos des portraits faits à Paris, on trouve toujours la mention : « Lorans – Photographe – de passage en cette ville ». Eugène Lorans faisait des tournées en province, parfois rejoint par sa femme.

CHALON-SUR-SAONE : Dans « Le Courrier de Saône-et-Loire » du 15 mars 1862, « M. Lorans de Paris – professeur de photographie » annonce aux habitants de Chalon-sur-Saône et des environs qu’il s’est installé place du Palais-de-Justice où il ne restera que quinze jours. (1) En fait, il va travailler neuf mois dans la préfecture de Saône-et-Loire. En juillet, son épouse le rejoint à Chalon : lui opère dans un atelier qu’il a fait construire sur le champ de foire « près des chevaux de bois » et elle place du Palais-de-Justice. Lorans insiste auprès des Chalonnais afin qu’ils ne confondent pas son établissement avec celui de ses voisins. (2) Le 11 octobre 1862, il prévient les Chalonnais que son départ est irrévocablement fixé au 19 octobre… sauf qu’il prolonge son séjour jusqu’au 31 décembre 1862. (3) Par « ordre supérieur », il est obligé de libérer la place qu’il occupe. (4) Il est vrai que depuis son arrivée à Chalon, plusieurs concurrents s’étaient installés dont Paul Bourgeois qui sera l’un des grands photographes de la ville. Après avoir quitté Chalon, Lorans part travailler à Beaune (Côte d’Or). (5) Curieusement, les Lorans ont interrompu un temps leur carrière de photographe. Quand leur fils Baptiste naît le 13 janvier 1869 à Paris (1er), lui est marchand de vin et elle sans profession.

NEVERS : Leur second fils naît à Nevers (Nièvre) le 26 juin 1871 où Eugène Lorans est photographe domicilié rue du Cloître-Saint-Cyr. Les Lorans font construire un vaste atelier situé 21, rue de l’Embarcadère dont ils annoncent l’ouverture dans « Le Journal de la Nièvre » du 31 juillet 1872. Pendant trois ans, Eugène et Agathe Lorans travaillent dans cet atelier qu’ils ont placé à l’enseigne « Grande photographie parisienne ». (6) Le 12 mai 1875, Eugène Lorans y décède à l’âge de 50 ans. Sa veuve poursuit l’activité pendant une dizaine d’années à Nevers.

Sources :

(1) Gallica – « Le Courrier de Saône-et-Loire » du 15 mars 1862

(2) Gallica – « Le Courrier de Saône-et-Loire » du 2 juillet 1862.

(3) Gallica – « Le Courrier de Saône-et-Loire » du 11 octobre 1862.

(4) Gallica - « Le Courrier de Saône-et-Loire » du 10 décembre 1862. (5) Gallica - « Le Courrier de Saône-et-Loire » du 3 janvier 1863.

(6) « Le Journal de la Nièvre « du 31 juillet 1872. Consultable en ligne sur le site des Archives départementales de la Nièvre.