Nicolas MARQUET

(1812-1891)
Suisse de la cathédrale et photographe

Sens Yonne

Fils d'un menuisier, Nicolas Marquet est né le 18 novembre 1812 à Charolles (Saône-et-Loire). Ses parents quittent la Bourgogne et sont domiciliés à Nemours (Seine-et-Marne) quand Nicolas, menuisier comme son père, se marie le 3 décembre 1834. Le jeune couple vit à Nemours où naissent leurs  aînés -dont Antoine en 1836-  puis s'installe à  Sens (Yonne) avant juillet 1840. Dans cette ville, Nicolas Marquet est un  menuisier parmi d'autres  jusqu'à ce qu'il soit choisi pour être le  suisse de la cathédrale métropolitaine et primatiale Saint-Etienne.  Pendant  quarante ans, vêtu de son uniforme, sa canne à pommeau à la main, il sera le maître des cérémonies religieuses,  plaçant les paroissiens dans l'église, ouvrant les processions, précédant les mariés. Etre suisse lui conférait un certain prestige mais les gains ne devaient pas être mirobolants. Veuf depuis juin 1850, avec quatre enfants à sa charge, Nicolas Marquet a continué à travailler dans son atelier de menuiserie jusqu'à ce qu'il devienne photographe sous le Second Empire. Est-ce lui qui a décidé d'ouvrir un atelier de photographie  vers 1868  ou est-ce son fils Antoine qui en a eu l'idée et a associé son père à ce projet ?  On trouve la signature Marquet père & fils sur des photographies faites à Sens. Des portraits mais surtout  des vues  d'églises. On ne sait combien de temps Nicolas et Antoine Maquet ont travaillé ensemble dans leur atelier situé 4, rue Thénard. En 1872, le fils est recensé comme photographe et le père comme suisse de la cathédrale. Il l'était toujours à son décès survenu le 17 août 1891 à l'âge de 78 ans