Pierre PENAU

(1813-?)
Marchand de musique et photographe
1 photographie

Brest Finistère

Fils d’un cultivateur, Pierre Pénau est né le 9 juin 1813 à Neuvicq (Charente-Maritime). Il est soldat au 4e régiment d’infanterie légère quand il se marie le 1er octobre 1845 à Saint-Brieuc (Côtes d’Armor). Sa première épouse décède six mois plus tard. Le 12 avril 1847, maître de musique à Saint-Brieuc, il se remarie avec Marie-Louise Vallée (1824-1906), marchande. Le couple aura cinq enfants : les trois aînés sont nés à Saint-Brieuc entre janvier 1848 et avril 1852. Après la famille Pénau quitte Saint-Brieuc pour Brest (Finistère). C’est là que Pénau aurait commencé sa carrière de photographe ; d’abord au 75 rue de Siam où il est domicilié en novembre 1853 puis au 67 de la même rue où est né son cinquième enfant le 17 mai 1858. En 1861, Pierre Pénau "marchand de musique et photographe" est recensé 67, rue de Siam. On notera qu’il est le proche voisin d’Elisabeth Francart, l’épouse d’Eugène Disdéri, qui est photographe 65, rue de Siam. C’est Pénau qui sera le représentant du Panthéon de l’ordre impérial de la Légion d’honneur pour le Finistère. Les Pénau ne sont plus recensés au 67, rue de Siam en 1872. Cette année-là, Pierre Pénau, propriétaire, est de passage à Brest où il essaie de vendre ou louer son atelier. Il semble -mais cela reste à vérifier- que le photographe ait poursuivi sa carrière à Libourne (Gironde) où, associé à Hénot, il aurait exercé cours de Tourny. Après, vers 1875,il fait un passage 50, rue Naujac à Bordeaux (Gironde)où son fils aîné sera facteur de pianos dans les années 1880. En novembre 1883, quand son cadet, fabricant de pianos, se marie à Paris, Pierre Pénau est rentier à Neuvicq-Montguyon (Charente-Maritime) ; sa femme est marchande de musique à Brest. Elle fera faillite en 1897. La date et lieu du décès de Pierre Pénau ne sont pas connus.