Emile PINEAU

(1863-?)
Photographe d'atelier
2 photographies

Grenoble Isère Limoges Haute-Vienne

Séverin célestin -dit Emile- Pineau est né le 25 mai 1863 à Montmorillon (Vienne). Après avoir été cultivateur puis roulier, son père François Célestin Pineau, sera blanchisseur à Grenoble (Isère )où son frère Léon Pineau était photographe. Celui-ci formera son neveu au métier de photographe jusqu’à ce qu’il soit en mesure de lui succéder en 1888 environ. Le 8 février 1889, le journal lyonnais "Le Salut public" annonce la mise en vente à la librairie grenobloise Gratier d’une "Grande Photographie du relief des Alpes françaises de M. Roy. Dimension : 42 centimètres de côté. Prix : 10 francs. Ce relief comprend toutes les Alpes françaises depuis le Mont-Blanc jusqu’au mont Ventoux, et du Rhône à la frontière italienne. Cette superbe photographie faite par M. Pineau neveu est d’un éclairage parfait..." (1).  A Grenoble, Emile Pineau "neveu et successeur" a travaillé 2, avenue de la Gare à l’enseigne "Photographie dauphinoise" mais aussi avenue d’Alsace-Lorraine & avenue Thiers à l’enseigne "Photographie centrale". C’est après le décès de sa mère, le 21 juin 1892, qu’Emile Pineau décide de quitter l’Isère. Il poursuivra sa carrière à Limoges (Haute-Vienne). Durant l’été 1893, il reprend l’atelier du photographe Henry, 3, rue de Fleurus, qui avait fait faillite. Plus tard, il exercera 32, avenue des Bénédictins. Emile Pineau a été actif jusqu’en 1924.

Sources :

- (1) "Le Saut public" est en ligne sur le site Lecturaplus

- Jean-Marc Ferrer - Etienne Rouziès : Une histoire de la photographie à Limoges 1839-1914". (2011)