Auguste Etienne RAGUET

(1836-1900)
Photographe d'atelier
2 photographies

Elbeuf Seine-Maritime Orléans Loiret Paris Seine

Fils d’un capitaine de navire, Auguste Etienne Raguet est né le 20 juin 1836 à Saint-Valéry-sur-Somme (Somme). En 1859, il épouse Rosalie Fache à Saint-Blimont (Somme) où naîtra leur fille aînée deux ans plus tard. Les registres d’état civil de Saint-Blimont ayant été détruits, on ignore quel métier Auguste Etienne Raguet a exercé avant de devenir photographe.

ELBEUF : En juillet 1864, Raguet est employé photographe à Elbeuf (Seine-Maritime). Il est possible qu’il ait secondé Jacques Rougeot de Briel, peintre en miniature et photographe qui avait un atelier de pose 7, rue de Paris. Associé à Delamare (photographe non identifié), Raguet reprend l'atelier de Rougeot dans lequel il travaillera plusieurs années avant de partir à Paris. En juin 1875, il est photographe domicilié 58, rue Gay-Lussac quand naît son cinquième enfant.

ORLEANS : Le sixième naît le 24 mai 1877 au 47 rue Bannier à Orléans (Loiret) où Raguet succède à Louis Bourgoin. Déclaré en faillite, il dépose son bilan le 9 avril 1879. (1)

PARIS : Il revient dans la capitale où sa présence est attestée en janvier 1881 (naissance du septième et dernier enfant). Il semble que pendant plusieurs années il ait été employé photographe. C’est vers 1886 qu’il travaille à nouveau à son compte sous le nom d’E. Raguet dans un atelier situé 24, avenue d’Italie. Ses fils lui succéderont à la même adresse. Ils signeront leurs portraits "Raguet Fils". Lors du décès de sa femme, en juillet 1895, Auguste Etienne Raguet est sans profession. Il est décédé à Paris le 19 mars 1900.

Plusieurs de ses enfants seront photographes ou employés photographes dans le 13e arrondissement à la fin du XIXe siècle. - Marie Eugènie (1861-?) a été émailleuse et photographe dans l’atelier de son père ; - Joseph Désiré (1865-?) a été photographe 137, avenue d’Italie et signait ses photos "Raguet Greiner" ; - Marie Georges (1867-) a été photographe 4, villa des Gobelins et signait ses photos "G. Raguet Fils" ; - Léon François (1875-?) a été photographe (employé ?) avant d’entrer dans la police : - Pierre Marcel (1877-?) se déclare photographe quand il passe devant le conseil de révision.

Source : (1) Jean-Marie Voignier "Loiret d’argent - La photographie dans le Loiret au XIXe siècle" (2011)