Hippolyte ROUILLER

(1835-1900)
Photographe d'atelier.
14 photographies

Château-Renault Indre-et-Loire Châteaudun Eure-et-Loir Nantes Loire-AtlantiqueVendôme Loir-et-Cher Tours

Jean Hippolyte Rouiller est né le 8 juillet 1835 à Bléré (Indre-et-Loire). Son père qui était cloutier déclara à l'officier d'état civil qu'il ne savait pas signer. Hippolyte exerce le même métier que son père quand il se marie le 30 juillet 1862 mais il renonce quelques années plus tard et devient photographe.

TOURS - Le 23 juin 1867, il ouvre un atelier de photographie et de photo-peinture 3 place Foire-le-Roi à  Tours (Indre-et-Loire). « Artiste peintre », il propose des portraits peints à  l'huile en miniature ou grandeur naturelle. Moins d'un an plus tard, il s'associe à  son confrère Léon (voir sa notice). Dans " Le Journal d'Indre-et-Loire » du 1er avril 1868 on trouve l'annonce suivante : « MM. Léon et Rouiller ont l'honneur de prévenir le public qu'à  dater du 1er avril courant, leurs deux établissements, situés rue St Etienne 39 et place Foire le Roi 3 n'en forment désormais qu'un seul ». Hippolyte Rouiller rejoint son associé dans l'atelier de la rue Saint-Etienne. Au verso de leurs photographies on trouve la mention Léon & Rouiller, peintres & photographes ou Léon et Cie. Leur atelier est mentionné dans l'annuaire départemental jusqu'en 1871. Léon et Rouiller ne limitent pas leur activité à  Tours. Pendant leur association, ils ouvrent un atelier 4, rue Lafayette à Nantes où Pierre Léon Jacques est domicilié en juillet 1869.

VENDOME - En 1873, Hippolyte Rouiller est à  nouveau seul et exerce à  Château-Renault (Indre-et-Loire) mais c'est à  Vendôme (Loir-et-Cher) qu'il fera l'essentiel de sa carrière. Il est mentionné dans l'annuaire départemental à  partir de 1875. Son atelier se trouve 3, rue des Quatre Huyes puis 6, rue Parisienne (juin 1876) et enfin 18, rue au Blé. Au dos d'une photographie datée d'avril 1877, il mentionne une succursale à  Châteaudun (Eure-et-Loir). Didier Caffot n'y fait pas mention dans son étude très complète sur les photographes dunois. Gaston Rouiller (1863-xxxx), fils d'Hippolyte,succéda à  son père  avant 1891.

Hippolyte Rouiller est décédé à Vendôme le 6 février 1900.

 

 

 

 

.