Edmond SURELLE

(1834-1937)
Photographe d'atelier
1 photographie

Saint-Omer Pas-de-Calais

Fils d'un chapelier, Edmond Surelle est né le 13 juillet 1864 à  Saint-Omer (Pas-de-Calais). Il a fait une longue carrière de photographe dans sa ville natale. Selon son registre matricule, il aurait emménagé en juillet 1890 au 42, rue Guillaume-Cliton adresse de son premier atelier. Il y est recensé en 1891 et 1896. En 1901, il s'installe au 42, rue de Valbelle où avaient exercé avant lui deux grands photographes audomarois Romuald Belle puis Charles Becquereau. Sa carrière s'interrompt brutalement le 14 juillet 1909 quand on découvre dans sa chambre à  coucher le corps de son épouse morte des suites d'un avortement. Edmond Surelle s'est enfui. Il dira plus tard "avoir perdu la tête". Il est arrêté à  Ypres (Belgique). Dans sa cellule, il tente de s'étrangler avec son mouchoir. Incarcéré en France, il est entendu par le juge d'instruction qui prononce un non-lieu. Libre, Edmond Surelle retrouve son atelier de la rue de Valbelle où il sera actif jusqu'en 1928 environ. Il décède à  Saint-Omer le 30 août 1937. Son fils Paul (1900-?) photographe, revient à  Saint-Omer en 1931 et succède à  son père. En 1939, il part à  Nimes (Gard) mais il exercera aussi à Avignon (Vaucluse).

Sources :

- "Les photographes à  Saint-Omer de 1839 à  1914" Catalogue de l'exposition présentée en 2016 à  la Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer.

- L'Atelier des photographes du XIXe siècle. laphotoduxix.canalblog.com

- BnF - Gallica - collection du journal "Le Petit parisien" qui durant l'été 1909 a consacré plusieurs petits articles à  l'affaire Surelle.