Louis VEAU

(1878-1946)
Photographe d'atelier.
2 photographies

Tours Indre-et-Loire

Louis Léon Jean Veau est né le 25 septembre 1878 à Sillé-le-Guillaume (Sarthe) où son père, après avoir été typographe, sera imprimeur et libraire. En 1898, quand il passe devant le conseil de révision, il est employé photographe à Angers (Maine-et-Loire).  Sa carrière de photographe  professionnel débute à Tours (Indre-et-Loire). Première mention dans  l'annuaire départemental en 1903. Il exerce 35, rue Saint-Paul (renommée rue Laponneraye en 1906) près de l'avenue de Grammont. Dans sa publicité, il précise que son salon et atelier de pose a été « construit d'après les données scientifiques les plus récentes ». « Tous les travaux, sans aucune exception, quelle que soit leur difficulté, sont exclusivement effectués à  la lumière du jour, à  l'exclusion de toute lumière artificielle, soi-disant électrique, d'un emploi très dangereux, tant pour l'opérateur que pour le sujet ».En 1908, Louis Veau s'installe rue Marignan (actuelle rue Victor-Laloux) à  l'angle du boulevard Heurteloup où il succède à  Charles Verron. Il revend son fonds de commerce à  Georges Riemschneider en février 1909 et part à  Paris. En juillet 1914, il est domicilié à Argenteui (Val d'Oise).

Louis Veau est le frère aîné d'Emilie Veau (1880-1970) épouse Guérin qui sera photographe à Château-Gontier (Mayenne) au début du XXe siècle.