Nicolas ALOTTE

1826-1911
Photographe d'atelier.
6 photographies

Autun Saône-et-Loire Charolles Saône-et-Loire Commentry Allier Dole Jura Issoudun Indre Langres Haute-Marne Pontarlier Doubs Tours Indre-et-Loire Vichy Allier

Nicolas Alotte est né le 17 mai 1826 à Dijon (Côte d’Or). Comme son père avant lui, il est d’abord tailleur d’habits dans sa ville natale, métier qu’il exerce quand naît sa fille Zoé en juin 1854. On ne sait rien sur sa formation au métier de photographe qu’il aurait faite à Lyon. Il commence à travailler à son compte à Dole (Jura) d’abord au 26, rue du Mont-Roland puis place Boyvin. L’enseigne de son atelier "Au château de Ka-ou-Tchou" devait intriguer ses clients. A Dole, il a pour employé Antoine Lumière, le père des deux frères Lumière. En plus de son atelier dolois, Nicolas Alotte avait ouvert une succursale à Salins (Jura). En Franche-Comté, il poursuit sa carrière à Pontarlier (Doubs) dans un atelier situé rue de la Cure. Lors du recensement de 1881, il est photographe à Autun (Saône-et-Loire), domicilié 18, avenue de la Gare où il est actif au moins jusqu'en 1882. C’est sans doute après son séjour en Bourgogne qu’il  fait un passage en Haute-Marne. Un portrait est signé Alotte 11, rue du Repos à Langres. En juin 1886, il prend à bail un local au 49 de la rue Bernard-Palissy à Tours (Indre-et-Loire) où il va exercer jusqu’en 1890 environ. Les dimanches et lundis, il reçoit sa clientèle dans sa succursale de Château-Renault (Indre-et-Loire). Il poursuit ses pérégrinations en ouvrant un atelier impasse Saint-Cyr à Issoudun (Indre) Au dos de ses photos, il est précisé que "Mlle Alotte, opérateur, a la spécialité de réussir les portraits des bébés’. Zoé Alotte, qui avait plus de 35 ans, travaillait avec son père depuis de nombreuses années et l’accompagnera tout au long de sa carrière. Dans l'Indre, les Alotte ont aussi exercé à La Châtre, rue de la Gare. Après,  le père et la fille retournent en Saône-et-Loire et travaillent à Charolles rue Gambetta "en face la Recette des Finances". Ils terminent leur périple dans l'Allier, d'abord à Commentry où ils sont recensés en 1896 ; ils font un passage à Néris-les-Bains (une succursale ?) avant de se poser à Vichy . En 1896 et 1901, Nicolas et Zoé Alotte, photographes, sont domiciliés 14, rue Buhot puis ils transfèrent leur atelier 3, avenue de Lyon.. C'est là que Nicolas Alotte décède le 10 novembre 1911 à l’âge de 85 ans mais Zoé était encore en activité vingt ans plus tard.