Théodore FABRE

(xxxx-xxxx)
Photographe
2 photographies

Buzançais Indre Chinon Indre-et-Loire Fougères Ille-et-Vilaine

A l'automne 1896, Théodore Fabre, âgé de 32 ans, est photographe à  Fougères (Ille-et-Vilaine). En juin 1900, il exerce à  Chinon (Indre-et-Loire) dans un atelier sis 9 faubourg Saint-Jacques. En 1901, Il 'est  recensé à Buzançais (Indre). On le retrouve vingt ans plus tard photographe à Dax (Landes) où  son fils se marie le 3 août 1920.

A rapprocher d'Octave Théodore Fabre né le 13 janvier 1864 à Nimes (Gard) où son père était teneur de livres. En 1885, Marie Nugues, domestique à Saint-Chamond (Loire) accouche d'un garçon né de père non dénommé. Il sera reconnu et légitimé par le mariage d'Octave Théodore Fabre avec Marie Nugues célébré le 3 mars 1887 à Genève (Suisse). Théodore Fabre y exerçait le métier de  photographe et son père vendait des plaques photographiques. Les parents laissent leur fils à la garde de sa grand-mère maternelle à Saint-Chamond et disparaissent. Veuf ou divorcé, Théodore Fabre aurait épousé en secondes noces Anne Besson. De cette union, est issu  Robert  Fabre né à Fougères le 14 octobre 1896