Zéphir FERNEZ

(1863-?)
Marinier et photographe

Conflans-Sainte-Honorine Yvelines Le Havre Seine-Maritime

Zéphir Victor Fernez est né le 13 janvier 1863 à Beernem (Belgique). (1) Marinier, il se déplace avec sa péniche sur les voies naviguables. Ce n’est donc pas un hasard si le 4 août 1894 il épouse Anida Wattiau à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), capitale de la battelerie française, située au confluent de la Seine et de l’Oise. Le couple, domicilié de droit à Jemmapes (Belgique) aura trois enfants nés sur la péniche de leurs parents à Corbeil (Essonne) en 1895, à Paris en 1896 et à Lesdins (Aisne) en 1899.

CONFLANS-SAINTE-HONORINE : En 1911, les Fernez sont recensés à Conflans. Zéphir n’est plus marinier mais photographe. C’est, à ce jour, la seule trace que nous ayons de son travail de photographe à Conflans.

LE HAVRE : En revanche, il nous reste quelques portraits faits au Havre (Seine-Maritime) qui sont signés Z. Fernez. (2) La date de son arrivée dans le grand port normand reste à préciser. Zéphir Fernez y est entrepreneur de transport quand sa fille Irène, épouse le 23 octobre 1920, l’industriel Antoine Munch. L’année suivante, il a quitté Le Havre et est recensé à Conflans. Veuf et toujours photographe, il vit seul dans une pension. Son fils Gilbert, ingénieur, se marie au Havre le 6 février 1922 alors que son père est photographe à Paris. Après, on perd la trace de Zéphir Fernez.

Sources :

(1) Geneanet - Arbre généalogique de Régis Pignon

(2) Des photots faites au Havre, notamment le portrait de groupe de l’équipe de football - saison 1937-1838, sont signées G. Fernez. Gilbert Fernez, le fils de Zéphir, avait-il renoncé à son poste d’ingénieur pour devenir photographe ? Ou est-ce son épouse Louise Simon de Grandchamp, photographe au Havre lors de leur mariage en 1922, qui travaillait à son compte en signant G. Fernez ?