Pierre LAMOUROUX

1824-1895
Qunicaillier et photographe.

Aisne Vervins

Pierre Lamouroux est né à  Vervins (Aisne) le 26 février 1824. Antoine Lamouroux, son père, déposera en 1841 un brevet d'invention pour un poële en fonte à  plusieurs compartiments. Pierre Lamouroux, qui avait épousé Ismérie Virginie Grandpré, sera marchand quincaillier à  Vervins mais aussi photographe. En décembre 1861, il devient membre de la Société française de photographie. Outre des portraits d'atelier de bonne facture, on lui doit, en 1863, une étonnante photographie sur laquelle tous les enfants fréquentant le pensionnat Courtebotte posent dans la cour de l'établissement. La même année, il signe une vue de Vervins qui est sans doute la plus ancienne qui ait été faite. A une date qui reste à  préciser mais qui se situe avant décembre 1875, Pierre Lamouroux, qui n'a que cinquante ans, cesse son activité professionnelle et se retire à  Fontaine-lès-Vervins où il vivra de ses rentes jusqu'à  son décès survenu le 16 janvier 1895.